BFM Business

Alitalia supprimerait 2.500 à 2.600 emplois

Alitalia, en grandes difficultés, pourrait supprimer plus de 2.500 emplois.

Alitalia, en grandes difficultés, pourrait supprimer plus de 2.500 emplois. - -

A la recherche d'un nouveau partenaire financier après le refus d'Air France-KLM de participer à son augmentation de capital, Alitalia pourrait supprimer 2.500 à 2.600 postes, ont déclaré à Reuters des sources syndicales, lundi 18 novembre.

Alitalia veut échapper à la faillite. Pour ce faire, la compagnie italienne pourrait supprimer entre 2.500 et 2.600 postes dans le cadre d'un plan de restructuration, ont affirmé à Reuters des sources syndicales, lundi 18 novembre.

D'après ces dernières, ces mesures concerneront à la fois les pilotes, le personnel navigant et les salariés au sol.
L'une des sources a précisé que la direction prévoyait une réunion avec les syndicats jeudi ou vendredi.

Air France fait un geste

Pourtant, une porte-parole d'Alitalia, qui doit chercher un nouveau partenaire après la décision d'Air France-KLM de ne pas participer à l'augmentation de capital de l'entreprise, n'avait pas fait allusion à des suppressions de postes. En l'état actuel, le nouveau plan industriel faisait seulement référence à des mesures de réduction des coûts, avait-elle récemment déclaré.

Air France-KLM, actuellement principal actionnaire d'Alitalia à hauteur de 25%, a refusé jeudi de participer à l'augmentation de capital de la compagnie, déplorant un manque de mesures convaincantes pour en réduire la dette. Néanmoins, le groupe a fait un geste de bonne volonté pour renforcer les fonds propres de la compagnie italienne, en décidant de transformer ses obligations convertibles en actions.

Y. D. avec Reuters