BFM Business

Virgin Mobile subit l'onde de choc Free

L'opérateur mobile viurtuel de Geoffroy Roux de Bezieux reste profitable.

L'opérateur mobile viurtuel de Geoffroy Roux de Bezieux reste profitable. - -

En 2013, le chiffre d'affaires a reculé de 13%, et le nombre de clients de 6%. Mais l'opérateur mobile espère se refaire avec le lancement de la 4G au printemps.

Après avoir bien résisté en 2012 à l'ouragan Free, Virgin Mobile a cédé du terrain en 2013. Son chiffre d'affaires a reculé de 13%, à 420 millions d'euros.

Cela est dû à deux facteurs. D'une part, la baisse de la facture moyenne par client (ARPU). D'autre part, la baisse du nombre de clients, qui a reculé de 111.000 (-6%). La moitié de ces pertes est due aux abonnés post-payés, dont le nombre a reculé de 67.000 (-5%). Toutefois, cette chute a eu lieu au premier trimestre 2013, et depuis le portefeuille d'abonnés post-payés est stable.

De la 4G au printemps

Heureusement, l'opérateur mobile virtuel reste profitable, même si sa rentabilité se dégrade: elle a été divisée par deux sur le semestre clos fin septembre 2013 (cf. ci-contre).

Mi-2013, le directeur général Pascal Rialland déclarait: "l'année 2013 sera une année de transition assez difficile. Mais nous prévoyons l'arrêt de la spirale déflationniste quand la 4G arrivera fin 2013 ou début 2014, et ensuite un retour à la croissance". Mais ces déclarations optimistes avaient été faites avant que Free ne casse les prix de la 4G, suivis par les autres opérateurs.

Six mois après, Pascal Rialland y croit toujours: "en Grande-Bretagne, le marché 4G est extrêmement concurrentiel, et les opérateurs ont baissé les prix. Pourtant, notre actionnaire Carphone Warehouse réussit à augmenter la facture moyenne des clients convertis en 4G de 10% à 15% par rapport à la 3G. Cela signifie que la facture moyenne 4G dépend surtout de la capacité à faire croître la part des clients avec un mobile subventionné. C'est ce que réalise Carphone Warehouse dans ses magasins outre-Manche".

En pratique, l'opérateur créé et dirigé par Geoffroy Roux de Bezieux prévoit de lancer la 4G au printemps 2014. Il se fournira auprès de Bouygues Telecom, avec qui un accord a été conclu à l'automne. Il disposait déjà d'accords pour utiliser les réseaux d'Orange et SFR, mais uniquement en 2G et 3G.

NB: l'article a été mis à jour avec les commentaires de Pascal Rialland

Jamal Henni