BFM Business

SFR: Bouygues a-t-il convaincu le gendarme de la concurrence?

Bruno Lasserre, le président de l'Autorité de la concurrence

Bruno Lasserre, le président de l'Autorité de la concurrence - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Dans une interview aux Echos de ce 10 mars, Bruno Lasserre, le président de l'Autorité de la concurrence, estime que la vente du réseau Bouygues Telecom à Free, annoncée hier, peut faciliter l'offre du premier sur SFR.

La perspective d'un rachat du réseau de Bouygues Telecom par Free, annoncé ce dimanche 9 mars, a modifié la donne dans le dossier SFR. " Indéniablement, cet élément nouveau dont j'ai été informé par les parties samedi matin sans disposer encore de tous les détails est de nature à favoriser un examen peut-être plus rapide, et en tout cas plus simple du dossier", affirme Bruno Lasserre, le président de l'Autorité de la concurrence, dans une interview aux Echos de ce 10 mars.

Il ajoute également à propos du nombre d'opérateurs: " je ne crois pas qu'il y ait de chiffre magique pour un marché idéal. Ce qui compte avant tout c'est la qualité et les incitations concurrentielles des acteurs". Poursuivant : " si des projets concrèts nous sont présentés, nous serons d'une neutralité absolue, car notre rôle est d'etre un arbitre impartial".

Réponse à Arnaud Montebourg

Bruno Lasserre répond indirectement à Arnaud Montebourg qui, dans une interview au Parisien de dimanche, mettait en cause l'Autorité de la concurrence. " S'il faut neuf mois à une autorité indépendante pour prendre une décision, ça pose quand même un problème", lançait le ministre du Redressement productif. Samedi, dans Le Figaro, Bruno Lasserre avait évoqué ce délais pour instruire le dossier SFR.

Arnaud Montebourg ne fait d'ailleurs pas davantage mystère de sa préférence pour un rachat de SFR par Bouygues Telecom avant même la décision de l'Autorité de la concurrence. Tout en réclamant "un engagement de patriotisme économique" de la part de Bouygues, "c'est à dire cotation à Paris, siège social en France, recherche et développement en France, relocalisation des call-centers et achats des équipements télécoms chez le français Alcatel".

P.C