BFM Business

Ryanair ouvre une base à Toulouse et crée 11 nouvelles lignes

En implantant une base à Toulouse, Ryanair va y stationner deux de ses avions et y domicilier son personnel, mais également optimiser les rotations de vols.

En implantant une base à Toulouse, Ryanair va y stationner deux de ses avions et y domicilier son personnel, mais également optimiser les rotations de vols. - Ryanair-aéroport de Toulouse-Blagnac

Mauvaise nouvelle pour Air France et Easyjet: l'aéroport Toulouse-Blagnac confirme l'implantation par leur grand rival Ryanair d'une base et l'ouverture de 11 nouvelles lignes au départ de la ville rose. Elle ouvrira en octobre 2019 avec deux avions stationnés et 60 emplois à la clé.

Ryanair scelle le renforcement de son implantation en France avec de nouvelles bases à demeure dans plusieurs aéroports en régions. Après avoir annoncé en septembre 2018 le retour d’une base à Marseille et l’ouverture d’une autre à Bordeaux, la compagnie irlandaise ouvrira une base à l'aéroport de Toulouse-Blagnac où elle est présente depuis septembre 2016.

C'est une excellente nouvelle pour l'aéroport toulousain qui précise que Ryanair investira 200 millions de dollars (176 millions d'euros) avec 2 avions stationnés et 60 nouveaux emplois créés, à partir d'octobre 2019. Ce sont aussi 750 postes aéroportuaires supplémentaires qui pourraient être créés indirectement par cette implantation.

La compagnie vise le million de passagers/an dès cette année (+ 20%) et 1,4 millions de passagers en 2020, sachant qu'elle a déjà fait voyager environ 830.000 voyageurs depuis ou vers l’aéroport de Toulouse en 2018.

La création d'une base intéresse aussi au premier chef les voyageurs toulousains puisque l’offre de vols au départ de Toulouse-Blagnac va être démultipliée.

La compagnie aérienne low cost proposera ainsi 20 destinations dont 11 nouvelles lignes au départ de la ville rose. Ces nouvelles destinations desserviront à l'automne 2019, Brest, Lille et Marseille pour la France. Pour l'étranger, ce seront Budapest (Hongrie), Valence et Alicante (Espagne), Palerme (Italie) Porto (Portugal), Oujda et Tanger (Maroc) et Luxembourg.

Avec sa base toulousaine, la compagnie irlandaise va venir rapidement se rapprocher de ses concurrents EasyJet et de Air France, les deux compagnies aériennes qui transportent le plus de passagers au départ et à l'arrivée sur Toulouse-Blagnac.

Frédéric Bergé