BFM Business

PopCorn Time: cet Argentin de 29 ans est l'homme le plus haï d'Hollywood

Federico Abad est le créateur de PopCorn Time, le "Netflix" du piratage qui fait trembler l'industrie du cinéma.

Federico Abad est le créateur de PopCorn Time, le "Netflix" du piratage qui fait trembler l'industrie du cinéma. - Instagram Federico Abad (Montage BFM Business)

Le créateur de PopCorn Time, le "Netflix" pirate utilisé par des millions de personnes à travers le monde, vient de révéler son identité. Il s'agit de Federico Abad, un Argentin de 29 ans.

Selon certains économistes, c'est le pop-corn qui aurait contribué à l'essor du cinéma américain. Les studios américains -longtemps propriétaires des salles de cinéma- cherchant dans les années 30 à augmenter leurs bénéfices sans toucher au prix des places... Mais c'est un autre PopCorn qui depuis quelques mois donne des sueurs froides à Hollywood.

PopCorn Time est une application gratuite qui donne accès à un immense catalogue de contenus vidéo (films récents, séries...) en agrégeant sur une plateforme plutôt bien faite ce qu'on appelle des torrents, des fichiers de téléchargement. Une sorte de Netflix en quelque sorte (les utilisateurs regardent le contenu en streaming) mais qui contrevient au droit d'auteur. PopCorn Time c'est en quelque sorte le téléchargement illégal sans les contraintes.

La principale menace de Netflix

Téléchargé plus de 4 millions de fois (dont 500.000 en France), l'application est depuis son lancement en 2014 dans le collimateur d'Hollywood. Mais pas seulement. En janvier 2015, le directeur de Netflix, Reed Hastings, décrit, dans une lettre à ses investisseurs, Popcorn Time comme un de ses principaux concurrents.

Fermé dans un premier temps en mars 2014, le site était réapparu quelques temps plus tard, les fondateurs choisissant de rendre public son code pour qu'il soit exploité par la communauté.

Des fondateurs d'ailleurs très mystérieux... jusqu'à hier. Un journal norvégien a en effet dévoilé l'identité du créateur de Popcorn Time. Un certain Federico Abad, un Argentin de 29 ans, designer de son état. L'homme était connu de certains sites spécialisés qui avaient respecté son anonymat.

Sur une photo de son compte Instagram, Federico Abad pose avec un t-shirt au logo de PopCorn Time 

Dans un long portrait qui lui est consacré, l'homme raconte la genèse du logiciel. PopCorn Time est né de deux frustrations: le fait que les films américains mettent des semaines à sortir en Argentine et les mauvaises connexions internet. Or avec son site, pas besoin de télécharger les films pour les visionner, c'est le principe du streaming.

Des sites malveillants lui proposent 10.000 dollars par semaine

Pour mettre au point son logiciel, Abad recrutera des spécialistes de la programmation via Twitter et Facebook. Popcorn est finalement lancé en février 2014 et connait un démarrage fulgurant. Des centaines de milliers de téléchargements en quelques jours. Effrayé par l'ampleur du phénomène, l'équipe des créateurs se délite et l'Argentin se retrouve seul aux manettes.

Devant l'ampleur du succès, Federico Abad est courtisé. "Nous recevions beaucoup de propositions louches, explique-t-il. Certains nous proposaient 10.000 dollars par semaine pour qu'on les laisse installer des logiciels espions à travers PopCorn Time." L'homme refusera évidemment ce genre de proposition. Il estime aujourd'hui qu'il aurait pu se faire 100 millions de dollars à cette époque.

Un avocat de Warner "piégé" par LinkedIn

De toute façon, il ne restera pas longtemps en fait en charge de l'application. En mars 2014, lui et quelques autres personnes à l'origine du projet découvrent qu'une personne a consulté leur profil LinkedIn. Une personne peu discrète puisqu'elle n'a pas masqué son identité comme le réseau social professionnel le lui permet. Il s'agit d'un avocat qui travaille aux services juridiques du producteur Warner Bros. Comment les studios les ont retrouvés? Cela reste un mystère aujourd'hui encore pour Abad. Quoi qu'il en soit, il préfère alors tout abandonner le 14 mars 2014 pour éviter un procès comme celui du site de téléchargement illégal Napster en 2001.

Mais plutôt que de saborder définitivement le site, Federico Abad passe le code en open source et laisse la communauté des développeurs créer de nouvelles versions de PopCorn Time (les forks). Après avoir disparu quelques jours en mars 2014, plusieurs versions de l'application réapparaissent et une application pour smartphone et tablettes est même lancée. Si le créateur n'est plus de la partie, il soutient l'une d'entre elles, PopcornTime.io, qu'il juge compatible avec l'esprit original du logiciel.

Hollywood presse aujourd'hui la justice américaine de sévir contre les utilisateurs. Les studios viennent ainsi d'assigner une poignée d'entre eux pour faire des exemples. Il leur réclame quelque 750 dollars. Federico Abad lui est sorti de l'anonymat et ne risque a priori rien. Il assure que l'aventure ne lui a rien rapporté financièrement au grand dam de son père. "Il m'a dit que j'aurais pu devenir un millionnaire, explique-t-il au site norvégien. Je lui ai répondu non, papa. J'aurais surtout pu finir en prison." Et le pop-corn y a peut-être un goût amer...

Frédéric Bianchi