BFM Business

Oracle rachète Micros System pour 5,3 milliards de dollars

Le groupe Oracle dispose d'un trésor de guerre de 39 milliards de dollars.

Le groupe Oracle dispose d'un trésor de guerre de 39 milliards de dollars. - -

Le groupe californien, habitué des acquisitions, n'avait pas déboursé une telle somme depuis 2009. En rachetant Micros System, ce lundi 23 juin, Oracle espère augmenter ses bénéfices.

Oracle va-t-il faire oublier son échec dans le "cloud" grâce à l'hôtellerie et à la distribution? Le groupe californien a en tout cas annoncé, ce lundi 23 juin, qu'il rachetait Micros System pour 5,3 milliards de dollars (soit 3,9 milliards d'euros).

Micros Systems fabrique des terminaux et des logiciels pour les restaurants et les hôtels. L'entreprise emploie 6.500 personnes et a dégagé un bénéfice net de 171,4 millions de dollars.

Il s'agit de la plus grosse acquisition d'Oracle depuis celle de Sun Microsystems pour 5,6 milliards de dollars en 2009. Mais, comme le souligne le Financial Times, le groupe possède un trésor de guerre de 39 milliards de dollars.

Les bénéfices d'Oracle en baisse de 3,3%

Oracle avait déjà acquis plusieurs entreprises plus petites dans ce secteur, comme le fabricant de logiciels de commercialisation Responsys.

Spécialiste des produits dématérialisés, Oracle a publié des résultats annuels décevants vendredi 20 juin, tant au niveau de ses ventes que de ses bénéfices, en baisse de 3,3% sur un an à 10,94 milliards de dollars.

L'acquisition de Micros System aura un impact positif "immédiat"

Dans un communiqué, l'éditeur de logiciels explique avoir pâti de son exposition au bolivar vénézuélien. Mais Oracle souffre depuis plusieurs mois de la concurrence de petits éditeurs de logiciels comme Salesforce.com ou encore Workday, qui proposent des prix agressifs.

Oracle indique que cette nouvelle acquisition aura un impact positif "immédiat" sur ses bénéfices. L'opération devrait être finalisée dans la seconde moitié de l'année, après le feu vert des autorités réglementaires, précise le communiqué.

J.S avec agences