BFM Business

Numericable-SFR conclut la vente du réseau ADSL de Complétel 

L'Autorité vient d'agréer le consortium Kosc, composé des sociétés OVH, Cofip, Kapix, et Styx2, comme repreneur du réseau DSL de Completel, que Numericable avait racheté en 2007.

L'Autorité vient d'agréer le consortium Kosc, composé des sociétés OVH, Cofip, Kapix, et Styx2, comme repreneur du réseau DSL de Completel, que Numericable avait racheté en 2007. - Eric Piermont-AFP

Respectant l'engagement imposé par l'Autorité de la concurrence à la suite du rachat de SFR, Numericable cède le réseau ADSL de Complétel à un consortium d'opérateurs.

Il aura fallu plus d'un an à Numericable pour respecter son engagement de céder le réseau ADSL de Complétel qu'il avait racheté en 2007. Lors du rachat de SFR par Altice/Numericable, en octobre 2014, l'Autorité de la concurrence avait requis une série de contreparties à sa validation de l'opération de fusion.

L'Autorité de la concurrence a agréé le consortium Kosc, composé des sociétés OVH, Cofip, Kapix, et Styx2, comme repreneur de ce réseau qui utilise les câbles téléphoniques d'Orange et des équipements techniques, pour proposer des services de connexion fixe haut débit aux entreprises. Le montant de la transaction n'a pas été révélé.

Les repreneurs ont, eux-mêmes, dû montrer patte blanche. Pour être agréés, ils devaient disposer d'une expertise significative dans le secteur des télécommunications, de garanties financières suffisantes et de compétences télécoms adéquates tout en étant indépendants du groupe Altice et de sa filiale Numericable.

Numericable a déjà cédé des activités à La Réunion

L'engagement de cession du réseau ADSL de Complétel avait été pris par Numericable, il y a un an, lors de la reprise de SFR. L'enjeu consistait à lever tout risque d'atteinte à la concurrence sur les services de télécommunications fixes spécifiques pour les entreprises.

En regroupant les activités respectives de Numericable et de SFR sur les marchés de gros et de détail pour les entreprises, l'Autorité de la concurrence avait estimé que, dans certaines zones géographiques, la nouvelle entité se retrouvait en duopole avec Orange.

Cette vente d'activité recrée de toutes pièces un nouvel opérateur actif sur le marché des télécoms fixes haut débit pour entreprises. Elle est la seconde cession réalisée par Numericable. L'opérateur avait réalisé la vente à l'opérateur malgache Telma, au printemps 2015, de ses activités de téléphonie mobile d'Outremer Telecom à la Réunion et à Mayotte. Cette mesure avait été également imposée par le gendarme de la concurrence à la suite du rachat de SFR.

F.Bergé