BFM Business

Nouveau trimestre sanglant pour Samsung, plombé par les puces

Le Samsung Galaxy S10

Le Samsung Galaxy S10 - BFMTV.COM

Le bénéfice net dans les produits et composants électroniques (smartphones, mémoires, écrans...) du conglomérat sud-coréen s'écroule de 52% sur un an.

Le chemin de croix de Samsung Electronics se poursuit. Après un bénéfice net en chute annuelle de 56% au deuxième trimestre, le géant voit ce résultat fondre de 52% au troisième à 5,4 milliards de dollars.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Le conglomérat est frappé de plein fouet par la fonte continue des prix des puces-mémoires (qui équipent notamment les smartphones), secteur où il est le leader mondial.

"Les bénéfices dans le secteur des mémoires ont considérablement chuté par rapport à l'année dernière car les prix des puces mémoire ont poursuivi leur tendance à la baisse", explique le groupe dans un communiqué. Il faut aussi prendre en compte la baisse brutale de commandes de la part de son client chinois Huawei, en raison des sanctions imposées par Washington.

Les ventes de smartphones insuffisantes pour compenser 

Alors que ces puces-mémoires représentent plus de deux tiers de ses bénéfices, la saturation du marché des smartphones et le recul de la demande des centres de données (datacenter) ont entraîné une importante baisse des prix qui risque de peser à long terme sur les performances du sud-coréen.

"Les prix des DRAM ont peu de chance de rebondir", analyse ainsi Avril Wu, analyste chez Trend Force. "La quantité de puces dont Huawei aura besoin à l'avenir est un facteur décisif pour l'évolution des prix. Comme peu d'acteurs peuvent se substituer à Huawei pour acheter des puces, Samsung est contraint de baisser les prix", ajoute Jay Kim, analyste chez Sangsangin Investment & Securities.

Dans le même temps, les ventes en hausse de smartphones (+17% à 25 milliards de dollars) ne compensent pas la chute de l'activité mémoire. Samsung joue avec un certain succès la carte de l'innovation pour se différencier et maintenir son leadership mondial avec notamment ses premiers modèles équipés de la 5G et ceux dotés d'écrans pliables. Et il profite des difficultés de Huawei à l'international. Mais cela ne suffira pas si les prix des mémoires ne se redressent pas.

Olivier Chicheportiche