BFM Business

La méthode Microsoft pour aider Marissa Mayer à affronter Starboard

Selon le site Re/Code, Yahoo rencontre des investisseurs pour soutenir sa stratégie. Et pour les rassurer, Microsoft a décidé de faire un geste significatif.

Selon le site Re/Code, Yahoo rencontre des investisseurs pour soutenir sa stratégie. Et pour les rassurer, Microsoft a décidé de faire un geste significatif. - Justin Sullivan - AFP

"Microsoft vient au secours de Marissa Mayer après l'attaque menée le 24 mars par Starboard Value. Le géant du logiciel veut soutenir financièrement de nouveaux investisseurs à entrer dans le capital de Yahoo."

Selon le site Re/Code, le conseil d’administration de Yahoo rencontre des investisseurs pour soutenir sa stratégie. Et pour les rassurer, Microsoft a décidé de faire un geste. Si Satya Nadella, successeur de Steve Ballmer, ne tient pas à acquérir le portail, il est prêt à soutenir financièrement ceux qui voudraient entrer dans son capital.

Le groupe de Redmond n’avance aucun chiffre. Il évoque néanmoins un "financement significatif" et signale que les discussions n’en sont encore qu’à un stade "exploratoire".

En 2008, Steve Ballmer, CEO de Microsoft, proposait 45 milliards de dollars pour s'offrir Yahoo. Huit ans plus tard, la valeur du groupe piloté par Marissa Mayer est tombée à 10 milliards.

Cette proposition intervient au lendemain d’une nouvelle offensive de Starboard Value qui détient 1,7% du capital du groupe. Le fonds activiste est appuyé par Canyon et SpringOwl, également actionnaires de Yahoo. Ensemble, ils désirent un changement complet du conseil d'administration et le départ de Marissa Mayer.

Ils envisagent aussi la revente des activités web de la société, une option que Microsoft cherche à éviter pour protéger le contrat sur le moteur de recherche qui a été renouvelé en avril dernier. Selon Re/Code, la stratégie du géant mondial du logiciel est de garantir la poursuite de cet accord si jamais Yahoo était vendu.

Citant des "sources", Re/Code avance que les équipes de Marissa Mayer seraient déjà en discussion avec AT&T, Verizon et Comcast.

Pascal Samama