BFM Business

L'offre de Bouygues valorise SFR à 14,5 milliards

SFR a reçu deux offres de rachat

SFR a reçu deux offres de rachat - -

Le groupe de Martin Bouygues officialise son offre, ce jeudi 6 mars. Il propose une fusion avec son concurrent SFR, qui permettrait des synergies à hauteur de 10 milliards d'euros.

Bouygues signe la plus forte hausse du CAC 40: le titre prend plus de 8% à la Bourse de Paris ce jeudi 6 mars à la mi-journée. Les investisseurs achètent l'offre de l'opérateur sur son concurrent SFR, remise mercredi et dévoilée ce jeudi.

L'opérateur Bouygues Telecom entend se rapprocher de son concurrent afin de créer "un acteur majeur du numérique en France", selon le communiqué paru ce 6 mars.

Son offre, alléchante, valorise SFR à 14,5 milliards d'euros. C'est presque une fusion entre égaux que propose l'opérateur: Vivendi garderait 46% du nouvel ensemble. La nouvelle entité serait cotée séparément de Bouygues "le plus vite possible", indique le directeur financier du groupe, Philippe Marien, lors d'une conférence téléphonique ce jeudi matin.

Il précise que l'augmentation de capital qui accompagnerait l'IPO du nouvel ensemble et les cessions d'actifs potentiels s'élèveraient à 3 milliards d'euros.

Le groupe tente de convaincre en même temps l'Autorité de la concurrence -avec qui le groupe indique n'avoir pas encore discuté-, l'exécutif et ses actionnaires. Le communiqué évoque un projet dont les grandes lignes vont "stimuler les investissements et l'emploi".

Deux offres sur SFR

Il mentionne également des "synergies valorisées à 10 milliards d'euros", qui "représenteront une valeur supplémentaire d'au moins 15 euros par actions Bouygues".

Pour autant, le candidat s'engage à ce qu'il n'y ait aucun départ contraint. Au contraire, il compte "redynamiser l'emploi". L'opération paraît compliquée: les deux groupes font la même chose, il n'y a pas vraiment de complémentarité, mais des doublons partout: administratifs, commerciaux, etc.

Selon Bouygues, cette fusion donnera naissance à "l'opérateur de référence pour les foyers multi équipés", au "leader en Mobile et n°2 en Fixe en France", et au "7ème acteur du secteur en Europe".

Vivendi, la maison-mère de SFR, cherche à vendre sa filiale télécom. Outre Bouygues, Numéricable a également formulé une proposition mercredi, date limite du dépôt de candidature. L'offre n'est pas encore publique, mais elle prévoirait, selon la presse, le versement de 11 milliards d'euros en numéraire, ce qui valoriserait l'opérateur à 15 milliards de dollars.

"On a maintenant deux offres, on va les décortiquer et voir si elles valent mieux que l'entrée en bourse de SFR, ça ne devrait pas s'éterniser", a commenté, mercredi soir, le président du directoire, Jean-François Dubos.

|||sondage|||1684

N.G.