BFM Business

iPhone 8: Apple pourrait faire face à une pénurie d'écrans

Y aura-t-il des iPhone 8 pour tout le monde? Apple Samsung et Foxconn feraient leur possible pour ne pas décevoir les clients.

Y aura-t-il des iPhone 8 pour tout le monde? Apple Samsung et Foxconn feraient leur possible pour ne pas décevoir les clients. - Don Emmert - AFP

A chaque lancement d'un nouvel iPhone, les rumeurs d'une pénurie se propagent. Le prochain modèle, dévoilé le 12 septembre, n'échappe pas à la règle. Selon le Wall Street Journal, Apple rencontrerait des problèmes avec le nouvel écran OLED.

Encore quelques jours et le buzz de l’iPhone 8 va enfin s’arrêter. Et pour cause, ce smartphone qui fait parler de lui depuis des mois sera enfin dévoilé lors d’une keynote qu’Apple espère historique puisqu’elle célébrera le 10e anniversaire du smartphone présenté par Steve Jobs en 2007. Mais malgré l’imminence de ce lancement, la rumeur ne faiblit pas. Bien au contraire.

La dernière en date ne concerne par ses caractéristiques, ni son nom et encore moins son prix. Tout a déjà été dit. Il s’agit désormais de sa disponibilité. Et selon le Wall Street Journal, le 12 septembre, jour supposé de sa commercialisation, il n’y en aura pas pour tout le monde. Foxconn, qui produit l’iPhone 8 ou/et l'iPhone X, pourrait ne pas être en capacité d'en assembler suffisamment pour satisfaire la demande mondiale. Le WSJ évoque même une rupture de stock dans les jours qui suivront sa disponibilité.

Apple, Samsung et Foxconn face à la pénurie

En fait, selon le WSJ, le problème n'est pas à proprement parler la pénurie d’écrans OLED, mais les difficultés rencontrées pour y intégrer les innovations mises au point par les ingénieurs d'Apple et notamment la technologie permettant à l'écran tactile de réagir plus finement aux "instructions" digitales de son utilisateur. La fabrication de cet écran de dernière génération se révélerait plus complexe que prévu. Selon le quotidien américain, Samsung Display, qui fournit cet écran, aurait du mal à le produire en quantité suffisante dans les temps. Le risque n'est pas nouveau puisqu'il a été évoqué dès décembre 2016.

L’usine vietnamienne du géant coréen tourne à plein régime pour envoyer les pièces dans les centres d’assemblage de Foxconn basés en Chine. Et pour suivre la cadence, le partenaire d’Apple offre une prime aux salariés qui convaincraient des proches de venir travailler sur l’iPhone.

La pénurie est-elle réelle? Ne s'agit-il pas d'un énième stratagème pour remobiliser les fans? Ceux qui veulent être parmi les premiers à s'offrir le dernier-né de la gamme sont de moins en moins nombreux à faire la queue devant les Apple Stores. Impossible à savoir, mais il faut savoir qu’à chaque sortie d'un nouveau modèle, la pénurie est invoquée pour justifier son manque de disponibilité.

En septembre 2016, Apple avait officiellement annoncé que l'iPhone 7 Plus était en rupture de stock à cause d’une difficulté d’approvisionnement du capteur photo haute résolution. Conséquence: les réservations en ligne avaient explosé chez Apple et ses partenaires avaient alors enregistré un nombre record de pré-commandes.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco