BFM Business

Google vend les smartphones Motorola

Motorola a déposé les premiers brevets de téléphones mobiles dans les années 1970

Motorola a déposé les premiers brevets de téléphones mobiles dans les années 1970 - -

Le géant d'internet a annoncé, mercredi 29 janvier, la cession des smartphones de Motorola au groupe chinois Lenovo pour 2,91 milliards de dollars. Google met fin à deux ans d'efforts pour relancer le fabricant qu'il avait acheté à prix d'or.

Google jette l'éponge. Il a annoncé, mercredi 29 janvier, qu'il revendait Motorola. Ce groupe avait été l'un des pionniers de la téléphonie mobile, pour laquelle il avait déposé les premiers brevets dans les années 1970. Mais il a raté le tournant des smartphones.

C'était la plus grosse acquisition du géant américain et un immense pari. En 2012, Google rachète Motorola Mobility pour un peu plus de 12 milliards de dollars.

C'était le pari de Larry Page, le patron de Google, qui voulait asseoir sa position dans le domaine du téléphone portable. Mais depuis deux ans, Motorola n'a cessé de perdre de l'argent et son produit phare le Moto X n'a pas réussi à inverser la tendance.

Plus grosse acquisition chinoise de l'histoire

Aujourd'hui, Google revend Motorola Mobility pour moins de 3 milliards de dollars. Ce qui ressemble fort à un constat d'échec pour Google et Larry Page. Lequel s'en défend en faisant observer que tout l'intérêt de l'acquisition de 2012 étaient les brevets et non pas les téléphones.

Google conserve en effet aujourd'hui la majorité des brevets Motorola achetés à l'époque. Quant à Lenovo – qui rachète Motorola - il signe la plus grosse acquisition chinoise de l'histoire dans le domaine des hautes technologies. Lenovo premier fabricant au monde d'ordinateurs individuels se lance à l'assaut du téléphone portable aux Etats-Unis en Chine et ailleurs.

Jean-Bernard Cadier avec BFMbusiness.com