BFM Business

Free séduit plus les propriétaires de smartphones que d'ordinateurs

Les ventes promotionnelles sur la Freebox Revolution pèsent sur les marges et les revenus de l'opérateur.

Les ventes promotionnelles sur la Freebox Revolution pèsent sur les marges et les revenus de l'opérateur. - AFP Eric Piermont

Au premier trimestre 2015, l’opérateur a séduit 420.000 nouveaux abonnés mobiles. Mais, malgré sa nouvelle box, Free peine à recruter massivement de nouveaux clients dans le fixe.

La montée en puissance de l'activité mobile ne se dément pas chez Free. Au contraire. L'opérateur continue à recruter massivement des clients mobiles alors que son concurrent Numericable-SFR en a perdu plus de 450.000.

Cet afflux de 420.000 nouveaux abonnés sur le premier trimestre 2015, vient doper la croissance de l'activité téléphonie mobile du trublion des télécoms. Ces recrutements ont porté à 10,5 millions sa base totale de clients mobiles.

L'opérateur a même vu son activité globale tirée essentiellement par le mobile, qui progresse en valeur de 18,5% sur la période (sur un an), tandis que le fixe reste quasi stable (+0,3%).

Par rapport à son chiffre d'affaires de 1,075 milliard d'euros pour les trois premiers mois de l'année, le mobile atteint 40 % de son activité totale contre 37 % un an plus tôt sur la même période.

Free doit faire migrer les forfaits 2 euros vers ceux à 19,99 euros

L'offre à bas coût de Free continue à séduire et les consommateurs sont également attirés par l'élargissement de l'itinérance gratuite à international, attractive à l'approche des vacances, relève Maxime Lombardini, directeur général de l'opérateur

Outre la poursuite du recrutement d'abonnés, la stratégie de Free dans le mobile consiste à faire migrer ses abonnés du forfait à 2 euros -qui représente la moitié environ des forfaits mobiles- vers le forfait plus rémunérateur à 19,99 euros. Les bons résultats de son activité mobile compense la quasi-stagnation en chiffre d'affaires du fixe.

Ses ventes promotionnelles rognent les marges de Free

Même si Free a recruté 77.000 nouveaux abonnées haut débit fixe, soit,selon lui, 42% des recrutements nets sur cette période tous opérateurs confondus, le chiffre d'affaires de cette activité n'a progressé que de 0,3 %.

L'opérateur a réalisé une opération promotionnelle de "vente privée" début janvier 2015, censée muscler les recrutements de clients. Il a même lancé début mars 2015, une nouvelle box en entrée de gamme, basée sur Android, pour attirer le chaland.

Mais, les offres promotionnelles, que l'opérateur lance régulièrement, ont l'inconvénient de faire baisser son revenu moyen par abonné (Arpu) dans le haut débit à 34,7 euros, contre 35,1 euros fin décembre.

Ce résultat n'est pas pour déplaire à Bouygues Telecom. Celui-ci tente depuis un an de promouvoir ses propres box (ADSL et fibre optique) à des prix inférieurs à ceux de Free pour contraindre ce dernier à rogner ses marges dans l'ADSL.

Frédéric Bergé