BFM Business

 Feu vert pour l'internet haut débit par antennes radio en zone rurale

Le très haut débit par onde radio fournit du très haut débit fixe dans les zones blanches en mal de réseaux filaires terrestres performants.

Le très haut débit par onde radio fournit du très haut débit fixe dans les zones blanches en mal de réseaux filaires terrestres performants. - Jean-Pierre Muller-AFP

Le régulateur des télécoms ouvre une fréquence radio pour les accès très haut débit. Cette technologie permet d'amener l'internet par des antennes installées dans des territoires isolés où la fibre optique n'est pas prévue.

Dans les zones rurales en mal d'accès internet par ADSL ou fibre optique, le salut viendra peut-être par les airs. L'Arcep a ouvert un "guichet" s'adressant aux opérateurs, collectivités locales ou associations dans le but qu'ils fournissent, dans les zones où la fibre optique n'arrive pas, un internet très haut débit via les ondes radios. Ils pourront utiliser à cette fin une bande de fréquences libre, distincte de celles utilisées pour la téléphonie mobile ou la télévision.

La fréquence retenue par l'Arcep pour cet usage est la bande 3410-3460 MégaHertz (MHz) disponible sur le territoire. Cette initiative vise à répondre à la demande du gouvernement d'offrir du "bon débit internet" à l'ensemble des Français d'ici à 2022. "Leur attribution est circonscrite, au sein de chaque département, aux zones où il n'existe pas par ailleurs de projet de déploiement de réseaux filaires à très haut débit à court ou moyen terme", a précisé l'Autorité.

Des services triple play similaires à une box ADSL ou fibre

Une fois accordées, ces autorisations, qui pourront être délivrées dès le début de l'année 2018, seront valides 10 ans. L'Arcep précise que l'attribution de ces fréquences impliquera des obligations "fortes" en terme de déploiement et de couverture afin d'assurer un "très haut débit de qualité".

Cette technologie fonctionne sur les ondes radio en irriguant la zone blanche par des faisceaux hertziens à partir d'antennes situés sur des points hauts. Les ondes arrosent sur quelques kilomètres de petites antennes de réception (plus petites que les paraboles satellitaires) fixées au mur des bâtiments. 

Cette technologie permet non seulement de fournir l’accès internet haut débit mais aussi d’offrir aux particuliers un service triple play (téléphonie, internet, télévision) similaire à celui d’une box connectée. 

TDF a expérimenté cette technologie dans les Vosges

Le très haut débit via les ondes radios terrestres est considérée comme une solution alternative pour fournir des accès très haut débit fixes dans les zones où le déploiement de la fibre, ou de solutions alternatives (4G, satellites) ne sont pas prévues à court terme.

Selon TDF, qui a expérimenté cette technologie dans les Vosges sur une fréquence différente (2,6 GHz), le débit maximal atteint sur ces accès Internet par onde radio est 60 Mbits/sec avec un débit moyen de 30 Mbits/s. Près de 5 millions de foyers ne disposent pas à ce jour d'une connexion de 8 Mbit/s.

Frédéric Bergé