BFM Business

Facebook: Mark Zuckerberg devient papa et annonce le don de 99% de ses actions

Le fondateur de Facebook, âgé de 31 ans, est devenu papa pour la première fois. S'il indique rester PDG de l'entreprise, il compte mettre aussi sa fortune au service de la Chan Zuckerberg Initiative, la fondation qu'il a crée en faveur de l'éducation, la santé et l'accès aux technologies.

Le patron-fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, et son épouse Priscilla Chan, ont annoncé mardi la naissance de leur premier enfant, une fille. Une bonne nouvelle qu'ils vont célébrer en donnant 99% de leurs actions, au fil de leurs existences, à leur nouvelle fondation, la "Chan Zuckerberg Initiative".

"Nous léguerons 99% de nos actions Facebook, représentant actuellement une valeur de 45 milliards de dollars, au cours de nos vies pour faire avancer cette mission", écrivent les parents dans une "Lettre à notre fille Max" mise en ligne sur Facebook, accompagnée d'une photo du couple contemplant l'enfant, née la semaine dernière.

Zuckerberg reste PDG de Facebook

Dans cette longue lettre, publiée sur le réseau social qui a fait sa fortune, Mark Zuckerberg rappelle l'ambition de sa fondation. "Alors que tu marques le début de la prochaine génération de la famille Chan Zuckerberg, nous lançons également la Chan Zuckerberg Initiative pour rassembler des gens du monde entier afin d'avancer et de promouvoir l'égalité pour les enfants de la prochaine génération", poursuivent les jeunes parents.

Concernant son avenir, le fondateur de Facebook assure qu'il restera PDG de l'entreprise "pour encore de nombreuses, nombreuses années". Avant cette naissance, il avait indiqué son intention de prendre deux mois de congés paternité. "Mais ces problèmes sont trop importants pour les laisser attendre jusqu'à ce que toi ou nous soyons plus âgés pour commencer ce travail", insiste-t-il.

Dans un premier temps, la Chan Zuckerberg Initiative va concentrer ses actions en faveur de l'éducation, la santé et l'accès aux nouvelles technologies pour renforcer la communication entre les peuples. "Nous savons que c'est une petite contribution comparée à toutes les ressources et aux talents de ceux qui travaillent déjà sur ces questions. Mais nous voulons faire ce que nous pouvons, en travaillant aux côtés de beaucoup d'autres", poursuivent-ils.

la rédaction avec AFP