BFM Business

Exclu BFM Business: SFR va décliner jusqu'en 2015

L'accord entre SFR et RFF pourrait être renégocié suite au rachat par Numericable

L'accord entre SFR et RFF pourrait être renégocié suite au rachat par Numericable - -

Le plan d'affaires confidentiel élaboré par Numericable ne prévoit un retour à la croissance qu'en 2016, après quatre années de chute des résultats.

SFR n'a pas encore touché le fond. C'est ce que prévoit le plan d'affaires confidentiel élaboré par son acquéreur Numericable.

Ce plan prévoit que les résultats continueront de chuter jusqu'en 2015. Il prévoit une marge brute d'exploitation (Ebitda) de seulement 23,2% en 2015. Une telle marge figure "parmi les plus basses d'opérateurs de taille similaire en Europe, ce qui limite le risque d'une marge encore plus basse", indique le document.

Le salut vient de la 4G

Toutefois, le câblo-opérateur estime que SFR finira bien par atteindre un jour le fond de la piscine, puis renouera avec la croissance, grâce à la 4G et une concurrence moins féroce de Free: "Free a atteint désormais une masse critique dans le mobile, et n'a pas ajusté ses prix depuis son lancement début 2012".

En outre, "l'offre 4G agressive de Free devrait avoir un impact plus limité que pour la 3G, car l'offre 4G de Free sera contrainte par les limites du réseau de Free en nombre d'antennes et en capacités de fréquences".

Baisse des investissements

Le business plan détaille aussi les économies attendues suite au rachat de SFR. Ainsi, les investissements du nouvel ensemble vont diminuer de 150 millions d'euros, passant de 1,93 à 1,78 milliard entre 2013 et 2016.

En pratique, le câblo-opérateur prévoit de "migrer le réseau de SFR vers le réseau de fibre à l'immeuble de Numericable" dans les zones couvertes par le câblo-opérateur -soit 50% du réseau de SFR. Dans ces cas-là, "les coûts de dégroupage auprès d'Orange seront éliminés".

Côté entreprises, "le réseau DSL de Completel sera fermé". Ce réseau DSL -le quatrième du pays- est actuellement utilisé pour raccorder 80.000 sites d'entreprises non raccordés par câble ou fibre optique.

Enfin, le plan d'affaires prévoit que la facture moyenne va augmenter de 7 euros par mois et par abonné grâce à "la vente aux clients SFR des services de Numericable tels que la télévision premium".

Bouygues va verser 460 millions à SFR

Par ailleurs, les comptes de SFR chiffrent les bénéfices attendus de l'accord de partage de réseau conclu en janvier avec Bouygues Telecom. "Cet accord représente pour SFR un engagement net reçu de l’ordre de 460 millions d’euros, qui porte sur l’ensemble de la durée à long terme de l’accord", indiquent les comptes.

Selon le porte-parole de SFR, cette somme correspond à une estimation de l'argent que SFR va recevoir de Bouygues Telecom sur 20 ans. En effet, les flux financiers ne sont pas équilibrés entre les deux opérateurs, car leur position n'est pas symétrique sur deux points. d'abord, SFR va apporter 60% des sites du réseau commun. Ensuite, SFR a conservé la propriété de ses pylones, et va donc percevoir un loyer, alors que Bouygues les a vendus.

Rappelons que cet accord de partage de réseau n'est pas remis en cause par la vente de SFR. "L'accord continue. Il n’y a pas de clause de sortie de l’accord en cas de changement de contrôle", indique la porte-parole de Bouygues Telecom.

Jamal Henni