BFM Business

Bruxelles donne son feu vert à la fusion de Publicis et Omnicom

La fusion Publicis-Omnicom a été validée par la Commission européenne

La fusion Publicis-Omnicom a été validée par la Commission européenne - -

La Commission européenne vient d'autoriser, ce jeudi 9 janvier, la fusion entre les géants de la publicité. Omnicom et Publicis avaient annoncé leur mariage en juillet 2013 pour donner naissance au premier groupe publicitaire mondial.

Après les Etats-Unis, Bruxelles vient de donner son autorisation des deux géants de la publicité. La Commission européenne a, en effet, annoncé, ce jeudi 9 janvier, qu'elle autorisait sans condition la fusion entre le français Publicis et l'américain Omnicom.

"La Commission a conclu que l'opération ne poserait aucun problème de concurrence", dit-elle dans un communiqué. Le fait que les marchés fonctionnent par appels d'offres, la présence d'autres concurrents importants, les barrières relativement faibles à l'entrée sur le marché et le fort contre-pouvoir des vendeurs d'espaces médiatiques garantiront des conditions de concurrence équitables sur l'ensemble des marchés en cause à l'issue de la concentration, estime-t-elle notamment.

Aux actionnaires de donner leur aval

Publicis et Omnicom ont obtenu les autorisations nécessaires au Canada, en Inde et en Turquie, après l'Afrique du Sud et de la Corée du Sud.

Cette fusion, qui a été annoncée en juillet 2013, donnera naissance au premier groupe mondial de publicité. Mais elle reste conditionnée à l'approbation des actionnaires des deux groupes.

Diane Lacaze avec Reuters