BFM Business

Alice Zagury: "Il faut adapter le savoir de la Silicon Valley à notre culture"

Alice Zagury est la cofondatrice de The Family.

Alice Zagury est la cofondatrice de The Family. - DR

The Family est un accélérateur de start-ups. Formation, aide à la levée de fonds, tarifs privilégiés... La structure aide aujourd'hui 180 entreprises. Alice Zagury, sa cofondatrice, a accepté de répondre aux questions de BFMBusiness.com.

Alice Zagury, 30 ans, a cofondé The Family, un accélérateur de start-ups. Son but? "Faire grandir les 'billion-dollars companies' françaises. Alice Zagury a accepté de présenter The Family pour BFMBusiness.com.

> L'objectif de The Family: "éducation-outil-capital"

"Les meilleurs éléments partent à l'étranger." Pour juguler ce phénomène, The Family et Alice Zagury se donnent pour objectif d'accompagner au mieux les start-ups, en leur offrant "trois choses essentielles": "de l'éducation, les outils dont elles ont besoin, et l'accès au capital." The Family accompagne 180 entreprises, en rentrant dans leur capital à hauteur de 3%.

> La méthode: "révéler la 'dark matter'"

"Le coeur de notre métier est d'aider les start-ups. En France, cela est possible que si on agit au sommet et à la base de la pyramide", explique Alice Zagury.

The Family agit donc "par le haut", en menant un travail "d'évangélisation" auprès des dirigeants politiques notamment afin de leur expliquer ce qu'est la "révolution numérique". "C'est un travail qui est très bien mené par Nicolas Colin (cofondateur avec Oussama Ammar et Alice Zagury de l'accélérateur, ndlr)."

L'équipe de The Family agit aussi "par le bas". "Nous essayons de révéler la 'dark matter', les diamants bruts, et de donner à ces entrepreneurs le savoir qui émane de la Silicon Valley." Selon Alice Zagury, il ne suffit pas de reproduire les méthodes qui ont court outre-Atlantique. "Il faut aussi les adapter à notre culture locale afin de les démocratiser." 

> L'aide apportée: la levée de fonds et le "winner takes it all"

"Nous agissons comme une école", explique Alice Zagury, puisque The Family propose de nombreuses formations aux entreprises qu'elle encadre. Elle a aussi mis en ligne un mooc (une formation en ligne) nommé Koudetat, accessible à tous contre la somme de 200 euros. L'accélérateur organise par ailleurs des dîners dans lesquels se rencontrent les entrepreneurs. "Nous avons créé une communauté très dense."

The Family prend en charge les volets administratifs, financiers et légaux de la création de la start-up. "Nous permettons à chaque start-up que nous suivons de se concentrer seulement sur son produit. On ne lui demande qu'une chose: que son produit 'tue'." L'accélérateur, fort de son réseau de 180 start-ups, leur fait bénéficier de tarifs négociés auprès de partenaires.

L'aspect financier est primordial. The Family accompagne aussi les entreprises dans leurs levées de fonds. "Il est facile de monter des start-ups avec 5.000 euros", raconte Alice Zagury. L'aide apportée par The Family est en revanche décisive au moment où le projet est en phase de croissance et où la start-up a besoin d'un financement rapide pour s'imposer définitivement sur un marché. "'The winner takes it all' (le gagnant remporte tout)", explique la cofondatrice de l'accélérateur de start-ups. "Il n'y a qu'une place disponible sur un marché. Ce qui compte, ce n'est pas l'idée mais sa rapidité d'exécution."

> La sélection: "Il faut nous envoyer un mail"

The Family n'a pas mis en ligne la liste des critères lui permettant de choisir les start-ups qu'elle encadre. Tout simplement parce qu'il n'y en a pas. "Ceux qui savent le mieux répondre aux critères prédéfinis ne sont pas forcément ceux qui ont les meilleurs boites", explique Alice Zagury. Les entrepreneurs qui veulent obtenir l'aide de The Family doivent donc envoyer une demande par le biais d'un simple mail (disponible sur son site internet). "Cela nous permet de voir directement la façon dont les gens se présentent." En deux ans, l'accélérateur a déjà reçu 4.000 demandes. 

Maxence Kagni