BFM Business

4G: Free fait chuter ses concurrents en Bourse

L'espoir de faire remonter les prix avec la 4G s'évanouit.

L'espoir de faire remonter les prix avec la 4G s'évanouit. - -

Orange, Vivendi et Bouygues ont chuté en Bourse mardi 3 décembre, après l'annonce de Free qui a décidé de vendre la 4G sans supplément de prix.

Journée noire à la Bourse de Paris pour les opérateurs télécoms. Ce mardi 3 décembre, Orange a perdu 3,4%, Vivendi (propriétaire de SFR) 3,2%, et Bouygues 3,99%.

Une fois de plus, c'est Free qui est à l'origine des malheurs de ses concurrents. Le quatrième opérateur mobile a annoncé mardi matin, juste avant l'ouverture du marché, qu'il vendrait la 4G au tarif de la 3G. Or ses rivaux comptaient justement sur la 4G pour faire remonter leurs prix...

La guerre des prix continue

"Toute la structure de prix présentée par Orange, SFR et Bouygues pour la 4G semble à présent très optimiste. Ils vont devoir revoir leur grille de tarifs pour la 4G", a déclaré à Reuters Frédéric Boulan, analyste chez Nomura.

De son côté, Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale d'Oddo, a souligné qu'après ce "gros coup marketing de Free", le marché "se retrouve avec une offre certes imparfaite, en terme de couverture" mais qui devient "difficile à distancer".

Résultat: "l'argument de la valeur ajoutée en terme de qualité des opérateurs historiques tombe à l'eau, et Free continue sa stratégie de gain de parts de marchés. Au final, la guerre des prix continue à faire rage et à pousser le consommateur vers les forfaits low-cost", a-t-il déclaré à l'AFP. Selon lui, cette annonce a "clairement un impact négatif sur les opérateurs historiques".

Iliad épargné

En revanche, Iliad (maison-mère de Free) a grimpé de 0,8%. Pour Mikaël Jacoby, "l'offre se fait à prix sacrifié, ce qui ne pousse pas les analystes à revoir leurs objectifs de cours à la hausse".

Rappelons que plusieurs analystes doutaient depuis longtemps que la 4G puisse faire remonter substanciellement les prix dans le mobile.

Jamal Henni