BFM Business

Qapa: "900.000 emplois sont difficilement pourvus en France chaque année"

Qapa revendique 200.000 nouveaux inscrits chaque mois.

Qapa revendique 200.000 nouveaux inscrits chaque mois. - Capture Qapa.fr

Qapa.fr est un site internet de recherche d'emploi qui revendique 200.000 nouveaux inscrits par mois. Misant sur les compétences de ses inscrits et non sur leur métier, le site se donne pour but de "fluidifier le marché du travail". Son PDG, Stéphanie Delestre, 43 ans, a accepté de répondre aux questions de BFMBusiness.com.

Stéphanie Delestre, 43 ans — "mais chez moi cela équivaut à 22!", jure-t-elle —, est PDG de Qapa, un site internet de recherche d'emplois. Fonctionnant avec un algorithme qui accélère les mises en relation entre employeurs et personnes en recherche d'emploi, Qapa revendique 200.000 nouveaux inscrits chaque mois. Stéphanie Delestre a accepté de répondre aux questions de BFMBusiness.com.

Comment est née l'idée de fonder Qapa?

Qapa a été lancé à la fin de l'année 2010. L'idée s'est imposée à nous en partant d'un constat: chaque année 900.000 emplois sont difficilement pourvus en France. 

En 2010, je suis rentrée d'Allemagne, où je travaillais. J'ai rencontré des difficultés pour trouver du travail, et je me suis dit que cela devait être tout aussi difficile pour des chômeurs moins armés que moi, qui peuvent avoir du mal à repérer leurs compétences, à réaliser leur CV, etc. Alors, je me suis demandé comment je pouvais rapprocher l'offre et la demande grâce aux nouvelles technologies.

Comment fonctionne votre site?

Nous nous basons sur deux convictions. La première est que le CV est un vieil outil compliqué. Par conséquent, pour s'inscrire sur Qapa, il n'y a pas besoin d'en fournir un.

Lors de l'inscription, le site en reconstitue un tout seul, en mettant en avant les compétences de la personne cherchant un emploi. Une caissière n'est pas seulement caissière, elle a des compétences dans la relation client, dans la gestion de stocks, dans la tenue de caisse...

La seconde conviction est qu'il faut fluidifier le marché de l'emploi. C'est pourquoi nous avons créé un "algorithme de matching", qui donne des offres pertinentes aux recruteurs et aux personnes recherchant un emploi.

Quel avantage ont les employeurs à s'inscrire sur Qapa?

Diffuser une offre d'emploi sur un jobboard peut être très cher. Ce coût peut décourager des PME qui ne peuvent pas se permettre de payer 600 à 1.000 euros pour cela. Alors Qapa propose un nouveau modèle. Le recruteur peut publier gratuitement son offre d'emploi. Il peut aussi consulter gratuitement le CV de la personne qui correspond le mieux à son offre. En revanche, la mise en contact est payante.

Quelle est la différence avec les autres moyens de chercher un emploi?

En France les recrutements se font encore sur des métiers, et non pas sur des compétences. C'est ce que nous essayons de changer à Qapa, en mettant en relation les demandeurs d'emplois qui disposent des bonnes compétences pour un emploi donné, grâce à l'apport des nouvelles technologies. Nous essayons de faire ce que Pôle emploi ne fait pas à grande échelle.

Concrètement, qu'est-ce que cela change pour les personnes qui cherchent un emploi?

Nous proposons des métiers auxquels ne pensent pas forcément les demandeurs d'emploi. Et, nous proposons des profils auxquels n'auraient pas pensé les employeurs. Ainsi, les vendeuses vont souvent rechercher ou se voir proposer des postes de vendeuses.

Or, on ne le sait pas, mais une vendeuse a des compétences qui peuvent correspondre à celles des assistantes dentaires. Sur le même principe, un ancien fondeur chez PSA a presque les mêmes compétences qu'un plombier chauffagiste. Or il y a beaucoup d'offres d'emplois dans ce dernier secteur. Voilà ce que nous essayons de faire à Qapa: mettre l'humain et ses compétences au centre du processus. 

Vidéo sur le même thème:

Maxence Kagni