BFM Business

Originby: "Je crée à partir des trésors qui se trouvent au fond des placards"

Céline Patrier a créé Originby en 2013.

Céline Patrier a créé Originby en 2013. - DR - Maud Panzuti

Aujourd'hui âgée de 36 ans, Céline Patrier a lancé en 2013 Originby, une marque de vêtements créés à partir de textiles récupérés.

"L'ADN de notre marque est de créer à partir des trésors qui se trouvent au fond des placards, comme les vêtements, les tissus. A partir de ces matières, nous fabriquons de nouveaux vêtements." Céline Patrier, 36 ans, a lancé Originby en mai 2013.

Il s'agit d'une marque de vêtements située à Bordeaux qui crée des modèles uniques à partir d'anciens matériaux. "L'idée est née il y a quatre ou cinq ans. J'ai toujours aimé les belles choses, le mélange entre ancien et nouveau, qui existe déjà ailleurs, comme dans l'ameublement." 

"Avoir tout sous la main"

Avant de se lancer, Céline a été cadre pendant sept années à Paris, dans la grande distribution. Un jour, elle a décidé de s'installer à Bordeaux. C'était il y a deux ans. Au moment de concevoir son entreprise, elle a pensé externaliser certaines tâches. Finalement, elle a pensé qu'il serait plus commode "d'avoir tout sous la main".

Résultat, la collecte de vêtements est locale et l'assemblage des modèles se fait à Bordeaux. "Originby est éco-responsable", explique Céline Patrier. "Nous sommes la première entreprise française à avoir reçu le label 'Ecocert greenlife' dédié aux textiles écologiques."

Un an passé dans un incubateur

Au début de l'aventure, les modèles étaient créés par de jeunes stylistes. "Mais de plus en plus, nous voulons développer nos propres modèles." Céline Patrier a envie de mettre en avant son "côté artistique".

Et elle veut gagner du temps -et de l'argent- en concevant elle-même les robes et autres jupes qu'elle vend: Originby évolue. L'entreprise est en train de prendre son indépendance. "J'ai passé un an dans l'incubateur de Bordeaux Aquitaine Pionnières, puis un an dans une pépinière dédiée au développement durable à Bordeaux", explique Céline Patrier. Depuis le début du mois d'octobre, Originby dispose de ses propres locaux, avec un atelier et un "showroom".

L'objectif est évidemment de vendre ses créations, mais aussi permettre aux curieux de venir "voir" comment sont fabriqués ses vêtements. L'entreprise vend également en ligne et commence à essaimer dans des boutiques bordelaises. Céline Patrier ne vit pas encore de son travail. "C'est une question de timing. Originby doit encore se faire connaître."

Maxence Kagni