BFM Business

Stellantis (PSA-FCA) revendique la place de constructeur numéro un en Europe

Le groupe Stellantis, né de la fusion entre PSA et FCA, vient de revendiquer la place de numéro un en Europe au premier trimestre 2021. Le groupe Volkswagen reste leader sur le segment des véhicules particuliers mais est dépassé quand on y ajoute les utilitaires.

A peine créé et déjà numéro un. Le groupe Stellantis, né en début d'année de la fusion entre PSA et FCA, vient de revendiquer la première place en termes de ventes en Europe au premier trimestre 2021.

Stellantis premier en intégrant les utilitaires

"Avec une part de marché de 23,6%, Stellantis se positionne à la première place des constructeurs automobiles au premier trimestre 2021 sur le périmètre VP (véhicules particuliers) et VUL (véhicules utilitaires légers)", écrit le communiqué diffusé par le groupe ce jeudi 29 avril.

L'ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles) avait en effet communiqué ses derniers chiffres le 16 avril dernier, mais Stellantis restait derrière le groupe Volkswagen sur le segment des véhicules particuliers. La différence restait assez importante, sur le périmètre de l'Europe (l'Union européenne à 27, le Royaume-Uni et trois pays de l'Association européenne de libre-échange, l'Islande, la Norvège et la Suisse), avec 771.865 véhicules vendus au premier trimestre par Volkswagen Group (Volkswagen, Skoda, Audi, Seat, Porsche...) contre 669.676 pour Stellantis (Peugeot, Opel, Fiat, Citroën, Jeep, DS, Alfa Romeo...). L'écart s'est toutefois considérablement réduit par rapport à l'an dernier: à la même période Volkswagen comptait alors 802.748 ventes contre seulement 622.447 pour l'ensemble PSA-FCA.

Stellantis vend trois fois plus d'utilitaires que Volkswagen

Mais en prenant en compte les utilitaires en plus des voitures particulières, soit tous les véhicules légers, le classement des constructeurs serait en passe de changer. Un porte-parole de Stellantis nous a confirmé qu'il s'agissait de chiffres obtenus en interne avec un total comprenant voitures particulières et utilitaires légers soit 854.151 unités écoulées au premier trimestre.

Or, sur ces ventes d'utilitaires légers (et plus globalement de "véhicules commerciaux"), l'ACEA ne publie qu'un rapport reprenant les ventes mensuelles par pays mais pas de ventes par groupe automobile, et le dernier a bien été publié ce 29 avril, date du communiqué "triomphal" de Stellantis. Au premier trimestre, on sait ainsi que 533.138 véhicules utilitaires légers ont été immatriculés sur cette zone Europe au sens large, mais sans chiffres détaillés par constructeur.

Des chiffres partiels obtenus auprès de l'ACEA confirment toutefois l'hypothèse d'un Stellantis doublant Volkswagen. Au premier trimestre, en laissant de côté certains marchés mineurs, VW aurait en effet vendu un peu moins de 60.000 utilitaires légers en Europe, contre plus de 182.000 pour Stellantis, soit trois fois plus.

Alors que seule la marque Volskwagen vend plus de 50.000 utilitaires en Europe, au même titre que Peugeot, Stellantis peut aussi compter sur les importants volumes sur ce segment de marques comme Citroën, Fiat ou encore Opel. Des volumes additionnels dont ne dispose pas VW avec ses autres marques.

La Peugeot 208 double la Golf en Europe

Mais le succès de Stellantis ne se limite pas uniquement aux utilitaires. Ce n'était pas le cas au mois de mars mais sur l'ensemble du premier trimestre, la Peugeot 208 remporte le titre de voiture neuve la plus vendue en Europe, avec 60.957 unités, devant la Golf à 57.372 unités, comme le soulignent des données de Jato Dynamics.

Même constat sur le marché des SUV, avec un VW T-Roc (qui peut s'assimiler à une Golf surélevée) devant le Peugeot 2008 (208 surélevée) au mois de mars. Mais le SUV compact français l'emporte sur les trois premiers mois de l'année, doublant ici aussi son concurrent allemand.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto