BFM Business

Salon du Bourget: l'A321XLR, dernier-né d'Airbus, passe la barre des 200 commandes

A321XLR

A321XLR - Airbus

Au troisième jour du salon international aéronautique et spatial, l'avionneur européen revendique déjà 202 commandes de son nouveau monocouloir. Parmi les plus gros clients, Qantas et Americain Airlines ont respectivement commandé 36 et 50 exemplaires.

Le benjamin de la famille Airbus fait un carton au Bourget. Au troisième jour du salon international aéronautique et spatial, l'avionneur européen a annoncé de nouvelles commandes pour 136 exemplaires d'A321XLR, la nouvelle version de son monocouloir qui peut parcourir jusqu'à 8700 km en neuf heures, grâce à des réservoirs plus importants.

Elles portent à 202 le nombre de commandes engrangées jusqu'ici pour cette nouvelle version de son A321LR (long range, long rayon d'action, sur le marché depuis 2018), lancée lundi et dont les premières livraisons débuteront en 2023.

La compagnie australienne Qantas a commandé 36 exemplaires de ces A321XLR (extra long range) et le groupe américain Indigo Partners 50, destinés à ses quatre compagnies low-cost Frontier Airlines (USA), Jestsmart (Chili), Volaris (Mexique) et Wizz Air (Hongrie). American Airlines, un client historique du Boeing 737 MAX, en a commandé 50.

Un avion plus rentable

"C'est un beau décollage", a commenté le directeur commercial d'Airbus Christian Scherer. Le constructeur européen entend ainsi occuper le terrain des vols de très longue distance avec un avion de plus faible capacité (jusqu'à 240 sièges) que les traditionnels gros porteurs en offrant aux compagnies la possibilité d'ouvrir de nouvelles lignes entre des villes secondaires avec un monocouloir, moins cher, plus facile à remplir et donc plus rentable.

Il prend de vitesse son rival Boeing sur le segment de milieu de marché, entre les moyen et les long-courriers, alors que l'avionneur européen a repoussé à l'an prochain une éventuelle annonce de lancement d'un nouvel appareil, le "Middle of Market" (MoM).

Paul Louis avec AFP