BFM Business

L'accord sur le nucléaire iranien fait chuter le prix du pétrole

Les cours du pétrole ont immédiatement baissé, après l'annonce d'un accord sur le nucléaire iranien, diamnche 24 novembre.

Les cours du pétrole ont immédiatement baissé, après l'annonce d'un accord sur le nucléaire iranien, diamnche 24 novembre. - -

L'annonce, dimanche 24 novembre, d'un accord pour contenir le programme nucléaire de l'Iran, a eu pour effet immédiat de faire baisser le cours du pétrole.

L'accord historique entre l'Iran et les puissances occidentales aura eu un effet immédiat sur le cours du pétrole. Lundi 25 novembre, les échanges traduisaient ainsi un net recul, anticipant le retour en force de la république islamique sur le marché de l'or noir. Cependant, la baisse devrait être limitée, tant que les modalités exactes de l'accord entre l'Occident et l'Iran ne seront pas connues.

L'accord trouvé la veille prévoit un allègement des sanctions économiques frappant actuellement l'Iran, en échange d'une limitation de l'enrichissement d'uranium.

Ces sanctions, imposées au cours des deux dernières années par l'Occident à l'un des membres les plus importants de l'Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (Opep), ont divisé par deux les exportations iraniennes, et privé le pays de milliards de dollars de recettes.

La tension sur l'offre qui en a résulté a contribué au maintien du Brent de la mer du Nord au-dessus des 100 dollars, même lorsque l'économie mondiale tournait au ralenti.

L'ouverture des marchés américains attendue

Conséquence directe de l'accord trouvé à Genève ce dimanche: vers 1o heures GMT, le cours du Brent reculait de 2,05 dollars (-1,85%) à 109,00 dollars, après avoir perdu près de trois dollars dans les premiers échanges en Europe.

L'autre cours de référence du pétrole, celui du brut léger américain, abandonnait, lui, 1,20 dollar (-1,27%) à 93,64 dollars. Une tendance qui pourrait s'accentuer lors de l'ouverture des marchés aux Etats-Unis, plus tard dans la journée.

Y. D. avec Reuters