BFM Business

DCNS pourrait prendre une participation minoritaire dans STX

Le groupe naval DNCS n'exclut pas de prendre une participation minoritaire dans les chantiers navals STX.

Le groupe naval DNCS n'exclut pas de prendre une participation minoritaire dans les chantiers navals STX. - Loïc Venance - AFP

Le groupe naval DCNS ne se voit en revanche pas devenir actionnaire majoritaire. Selon son PDG, il lui manquerait deux atouts pour cela: connaître le marché de la croisière et être en mesure de financer les énormes variations de cash liées à ce marché.

Mis en vente par leur propriétaire, les chantiers navals STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) cherchent un solide repreneur. Lors d’une rencontre avec la presse en marge du salon Euronaval, le patron du groupe naval DCNS a reconnu "regarder cette question de près", affirmant vouloir prendre une participation minoritaire dans ce fleuron industriel français. 

"Pour ce qui me concerne aujourd’hui, je ne vois pas DCNS devenir actionnaire majoritaire seul de STX" a déclaré Hervé Guillou, expliquant qu’il manquait à son groupe deux atouts: "connaître le marché de la croisière"et avoir "la capacité à financer les énormes variations de cash liées au marché de la croisière".

Répondre aux besoins souverains de la France

"Cela ne veut pas dire que l'on se désintéresse du sujet", a-t-il poursuivi, précisant que les deux groupes ont déjà noué des partenariats, destinés à répondre le cas échéant aux besoins souverains de la France, pour la construction de bâtiments de grande taille de type porte-hélicoptères BPC ou porte-avion. 

Ces partenariats permettraient également de répondre "aux besoins d'export à partir de la France pour les partenaires stratégiques de la France" pour des navires de plus de 11.000 ou 12.000 tonnes. "Nous veillerons à ce que, quel que soit le repreneur, ce partenariat stratégique pour nous et pour la France puisse être respecté et pérennisé", a également souligné Hervé Guillou. 

Le gouvernement a assuré lundi qu'il ne prévoyait pas de nationaliser les chantiers navals STX de Saint-Nazaire, mis en vente par leur maison mère sud-coréenne STX, mais a précisé qu'il entendait peser dans le choix du repreneur de ce fleuron industriel.

A.M. avec AFP