BFM Business

Alstom: "Hollande demande d'améliorer les propositions de reprise"

François Hollande a réuni plusieurs ministres pour faire ce point d'étape.

François Hollande a réuni plusieurs ministres pour faire ce point d'étape. - -

François Hollande a réuni Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Ségolène Royal, ce lundi 19 mai, pour faire le point sur ce dossier. Une initiative qui survient alors que Siemens devrait dévoiler les détails de son offre sur la branche énergie du groupe français.

Le feuilleton Alstom la suite. Ce lundi 19 mai, François Hollande a réuni plusieurs ministres pour "faire le point sur le dossier". Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Ségolène Royal étaient présents à cette réunion qui survient à un moment où le dossier s'accélère.

A l'issue de cette réunion, François Hollande a demandé à ses ministres " de continuer à travailler pour améliorer les propositions de reprise dans l'intérêt de l'emploi et de l'indépendance énergétique de la France".

Deux champions nationaux

Si General Electric a pris une longueur d'avance en formulant une offre de 12,35 milliards pour racheter la branche énergie du groupe français, l'Etat tente de soutenir officiellement une proposition concurrente émanant de Siemens. Celui-ci a jusqu'au 2 juin pour le faire, date à laquelle GE entrera en négociations exclusives avec Alstom.

Toujours selon Reuters, Siemens va dévoiler cette semaine le détail de cette offre. Celle-ci passerait par des transferts d'actifs et viserait à créer "deux champions européens", l'un dans l'énergie l'autres dans le transports.

Siemens récupèrerait les activités énergétiques d'Alstom, sauf l'éolien et le nucléaire qui serait cédés à Areva. En contrepartie le groupe allemand transfèrerait au français la totalité de ses actifs ferroviaires et créerait une co-entreprise de signalisation.

Dans ce schéma, l'Etat pourrait également prendre une plus grande participation dans Alstom qui serait ainsi recentré sur les transports.

General Electric de son côté cherche à améliorer son offre. Le 7 mai, Patrick Kron, le PDG d'Alstom confirmait discuter d'alliances avec General Electric sur le ferroviaire, citant notamment l'activité de signalisation. Arnaud Montebourg, lui, pousse pour que GE cède l'ensemble de ses activités de transports au groupe français.

J.M. avec Reuters