BFM Business
Entreprises

Gare du Nord: Auchan réclame 350 millions d'euros à la SNCF suite à l'abandon du projet de modernisation

Ceetrus, la filiale immobilière d’Auchan avait été choisie pour rénover et agrandir la gare parisienne avant que SNCF Gares Connexions ne fasse machine arrière.

Selon plusieurs journaux, la famille Mulliez a décidé d’attaquer SNCF Gares & Connexions auprès du tribunal administratif de Paris suite à sa décision d'abandonner de manière unilatérale le grand projet de transformation de la Gare du Nord.

Ceetrus, la filiale immobilière d’Auchan avait en effet été choisie pour rénover et agrandir la gare parisienne avant que SNCF Gares Connexions ne fasse machine arrière. L'entreprise réclame pas moins de 350 millions d'euros à la filiale de la SNCF.

Rappelons qu'en septembre dernier, SNCF Gares et Connexions estimait que les conditions n'étaient plus réunies pour mener à bien ce projet de transformation.

Dérapages

Dépassement de calendrier, dépassement du budget: "SNCF Gares Connexions confirme que la situation a effectivement fortement évolué ces dernières semaines. En juillet 2021, le concessionnaire a porté à la connaissance de SNCF Gares Connexions un dérapage du coût prévisionnel des travaux portant le coût global du projet à plus d’1,5 milliard d’euros", confirmait la SNCF.

Rappelons que le contrat de rénovation de la première gare européenne avait été attribué à Ceetrus en février 2019.

"Le concessionnaire a également indiqué que le projet connaîtrait un retard considérable ne permettant pas, en tout état de cause, de respecter les échéances des Jeux Olympiques et de la Coupe du Monde de Rugby", poursuivait la SNCF.

Le projet de transformation de la gare du Nord prévoyait au départ la création d'un important centre commercial, un choix très contesté par la ville de Paris et de nombreuses associations.

Nouveau projet

En tout, 88.000 m2 supplémentaires de commerces, bureaux mais aussi salle de spectacle et salle de sport devaient voir le jour, le tout mené par une société d'économie mixte composée de la SNCF Gares & Connexions et de la filiale d'Auchan.

Si dans un premier temps, le Conseil de Paris avait soutenu le projet, la ville s'y est ensuite opposé, dénonçant la densification engendrée par celui-ci et la large part commerciale du projet. Fin 2019, la ville, également soutenue par un collectif d'architectes, avait appelé à revoir la copie de la transformation de la gare du Nord.

En novembre 2020, la SNCF et la Mairie de Paris avaient annoncé avoir trouvé un accord pour réduire la portée du projet, avec un nouveau bâtiment moins haut et moins de commerces.

Mais la flambée des coûts et le retard accumulé ont convaincu la SNCF de finalement y mettre un terme. En tout cas pour le moment et dans cette forme. "SNCF Gares Connexions rappelle son attachement à son objectif tel qu’exposé précisément à l’occasion de la procédure d’appel d’offres initiale, à savoir faire de la Gare du Nord rénovée une gare fonctionnelle et en capacité d’accueillir toujours plus de visiteurs avec un confort amélioré".

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business