BFM Business

Pour livrer écolo, la Deutsche Post construit ses propres autos

La poste allemande se dote d'une flotte d'utilitaires électriques qu'elle a décidé de produire elle-même.

La poste allemande se dote d'une flotte d'utilitaires électriques qu'elle a décidé de produire elle-même. - Deutsche Post - StreetScooter

"Soucieuse de préserver l’environnement, la poste allemande a choisi d’équiper ses agents d’un petit utilitaire électrique dont elle assure aussi la fabrication."

Les postiers allemands sont de plus en plus verts. Souhaitant réduire l’empreinte carbone de ses activités, Deutsche Post a décidé en 2011 de moderniser le parc automobile utilisé quotidiennement par ses employés pour assurer la distribution des lettres et des colis au sein des 16 Länder du pays.

Pour dénicher le véhicule répondant le mieux à ses besoins, la société s’est donc mise à tester, en conditions réelles, de nombreux modèles. Des véhicules issus des gammes de plusieurs constructeurs comme Mercedes-Benz, Iveco ou encore Renault, tous dotés de motorisations plus respectueuses de l’environnement. C’est-à-dire fonctionnant au GNV, au biogaz ou à l’électricité. 

-
- © DHL Group

À l’issue de ces tests, Deutsche Post a retenu la fée électricité comme carburant de sa nouvelle flotte de véhicules de livraison. Une démarche qui rappelle celle entreprise dès 2010 par les facteurs français. Pour entrer dans la "mobilité durable", La Poste avait alors passé commande de 2.000 Kangoo Z.E. auprès de Renault. 

Depuis, le service postal français dispose de 5.000 utilitaires électriques frappés du losange, auxquels s’ajoutent 1.000 "Quadéos" et une centaine de triporteurs "Staby". Particulièrement adaptés au milieu urbain, ces deux véhicules sont produits par Ligier, le spécialiste français des voitures sans permis. 

Un projet universitaire passé à l'échelle industrielle

Outre-Rhin, c'est une stratégie différente de celle de La Poste qui a été adoptée par l'entreprise allemande.

Deutsche Post a notamment décidé de ne pas s’appuyer sur les grands constructeurs automobiles mais d’accorder sa confiance aux étudiants et enseignants de l’université technique de Rhénanie-Westphalie, alors à la tête d'une petite unité de production de véhicules électriques baptisés Streetscooter

-
- © StreetScooter

Après avoir utilisé une cinquantaine de modèles de pré-série, la direction de l'entreprise postale, convaincue par les qualités du Streetscooter, a rapidement annoncé son intention de s'équiper, dans un premier temps, de 1.000 exemplaires de ce nouveau véhicule mu par un moteur électrique délivrant une puissance de 40 chevaux et doté d’une autonomie variant de 50 à 80 kilomètres.

Pour y parvenir, début 2014, Deutsche Post a décidé d’acquérir l’atelier de production du Streetscooter. Désormais, en plus d’exercer l’activité d’opérateur postal, Deutsche Post est un constructeur automobile allemand. Et son carnet de commande est bien rempli, puisque l'entreprise entend mettre en service 2.000 nouveaux Streetscooter d'ici à la fin de l'année 2016.

Si l’entreprise parvient à honorer sa propre commande dans les temps, elle n’exclut pas d’élargir la commercialisation de son utilitaire auprès de professionnels mais aussi de particuliers.

Par sa simplicité et son tarif accessible (moins de 10.000 euros hors coût de location des batteries) ce véhicule pourrait rencontrer un vif succès. Surtout si le gouvernement fédéral allemand met en place, comme annoncé, une incitation fiscale pour doper les ventes de véhicules électriques et hybrides.

Antonin Moriscot