BFM Business

Les électeurs de Donald Trump loin d'être climato-sceptiques

Les électeurs de Donald Trump sont plutôt favorables à l'environnement. (image d'illustration)

Les électeurs de Donald Trump sont plutôt favorables à l'environnement. (image d'illustration) - Gregg Newton - AFP

Des chercheurs de l'université de Yale ont interrogé les électeurs de Donald Trump sur leurs convictions écologiques. Sur ce thème, ils ne semblent pas en phase avec la politique menée par le nouveau président des États-Unis.

Donald Trump est loin d'être un fervent défenseur de l'environnement. Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, le 45e président des États-Unis a relancé plusieurs projets d'oléoducs controversés, gelé les communications de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) après avoir nommé un proche de l'industrie des énergies fossiles à sa tête, et fait disparaître toute trace du réchauffement climatique du site web du gouvernement. Pourtant, ses électeurs sont loin d'être des climato-sceptiques convaincus.

Selon une enquête d'opinion réalisée par l'université de Yale (Connecticut), peu après l'élection présidentielle américaine, pour près de la moitié (49%) des électeurs de Donald Trump interrogés "le réchauffement climatique est une réalité". En 2012, le candidat républicain avait pourtant qualifié ce phénomène de "canular" créé "par et pour les Chinois afin d’empêcher l’industrie américaine d’être compétitive". Ne précisant pas s'ils souscrivent ou non à cette formule, 30% des sondés ne croient pas au réchauffement climatique.

-
- © Université de Yale

Des électeurs favorables à l'Accord de Paris sur le climat... 

Pendant sa campagne électorale, Donald Trump a maintes fois menacé de faire "annuler" l'accord conclu lors de la COP21 et adopté par 195 pays fin 2015. Un texte visant à contenir le réchauffement climatique en-déçà de 2°C d'ici à la fin du siècle.

Selon l'université de Yale, près d'un électeur sur deux (47%) souhaite que les États-Unis continuent à s'investir dans la question climatique et participent pleinement à cet accord international. 28% des sondés sont opposés à cette idée. 

-
- © -

... et au développement des énergies vertes 

"Comme la plupart des Américains, la majorité des électeurs de Donald Trump soutient la transition énergétique" avance Edward Maibach, l'un des auteurs de l'enquête, par ailleurs professeur à l'université de Yale.

Selon le document, plus de 3 électeurs de Donald Trump sur 4 souhaitent que les États-Unis développent les sources d'énergie propre. Plus particulièrement les parcs photovoltaïques et éoliens. En outre, 73% des sondés estiment que le pays devrait, à l'avenir, tirer davantage profit de l'électricité générée par ces équipements. 

"Si le président Trump veut conduire sa nation vers l’indépendance énergétique et un avenir plus propre, ses électeurs le soutiendront" ajoute Goerge Manson, co-auteur de l'étude.

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV