BFM Business
Energie

La Russie a cessé de fournir de l'électricité à la Finlande

Le fournisseur russe évoque des impayés mais c'est bien la probable adhésion de la Finlande à l'OTAN qui est en jeu.

Les exportations d'électricité de Russie vers la Finlande ont cessé durant la nuit de vendredi à samedi après une annonce en ce sens d'un fournisseur russe, a dit à l'AFP un responsable de l'opérateur du réseau électrique finlandais.

L'entreprise responsable des ventes d'électricité russe à la Finlande, RAO Nordic, avait annoncé vendredi son intention de cesser ses livraisons à minuit, invoquant des impayés, au moment où la Finlande s'apprête à annoncer sa candidature à l'Otan.

En réaction, l'opérateur du réseau électrique finlandais a assuré pouvoir se passer des importations de courant venues de Russie, suspendues à partir de samedi à cause d'impayés, au moment où la Finlande s'apprête à annoncer sa candidature à l'Otan.

Un peu moins de 10% de l'électricité consommée en Finlande vient de Russie

"Nous étions préparés à cela et ce ne sera pas difficile. On peut gérer avec un peu plus d'importations de Suède et de Norvège", a déclaré vendredi Timo Kaukonen, un responsable des opérations de l'opérateur Fingrid.

"Un peu moins de 10%" de l'électricité consommée en Finlande provient de Russie, avec une capacité d'importation pouvant aller jusqu'à 900 mégawatts (MW) actuellement, a-t-il expliqué.

Cette annonce intervient sur fond de montée des tensions entre Moscou et Helsinki, qui a annoncé sa volonté d'adhérer "sans délai" à l'Otan sous l'influence de l'offensive russe en Ukraine. Une intention vue d'un très mauvais oeil par Moscou qui a d'ores et déjà menacé d'une riposte "militaro-technique".

Fin avril, Fingrid avait réduit de 1300 à 900 MW les capacités d'importation venues de Russie afin de "sauvegarder la sécurité du système électrique en Finlande" dans un contexte "d'évolution de la situation internationale".

Olivier Chicheportiche avec AFP