BFM Business

Pour attirer les touristes chinois, l'Ile-de-France fait sa pub sur Alibaba

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France - ERIC PIERMONT / AFP

La plateforme de voyage en ligne d'Alibaba, qui compte "plus de 270 millions d'utilisateurs", lancera cet été un portail "Paris Région" sur son site.

La région Ile-de-France a signé un partenariat avec la plateforme de voyage en ligne du géant Alibaba, dans le but de développer les séjours de touristes chinois, des visiteurs au fort pouvoir d'achat qui devraient être 2,2 millions à se rendre en France en 2018.

Valérie Pécresse, présidente de la région, effectue cette semaine un déplacement en Chine "pour faire la promotion de Paris Région". Elle a notamment rencontré des acteurs du tourisme chinois et les dirigeants d'Alibaba, numéro un chinois de la vente en ligne.

"L'enjeu majeur pour la région est d'améliorer sa visibilité sur le web chinois, dans un marché très fortement digitalisé. 49% des Chinois utilisent internet pour s'informer sur les hébergements disponibles, et 54% pour faire la réservation", selon le communiqué publié ce jeudi.

Un portail "Paris Région"

Le Comité régional du Tourisme (CRT) d'IDF a signé un partenariat avec Fliggy, la plateforme de voyage en ligne d'Alibaba, qui compte "plus de 270 millions d'utilisateurs" et qui lancera cet été un portail "Paris Région" sur son site. Chaque année, "135 millions de touristes chinois sillonnent le monde, mais Paris Région, première destination touristique mondiale, occupe seulement la 7e place pour les Chinois" derrière les États-Unis, le Royaume-Uni ou l'Espagne.

La région "ambitionne d'améliorer sa position grâce à la mise en oeuvre d'actions sur-mesure pour la clientèle chinoise, notamment en matière d'accueil, souvent considéré comme le talon d'Achille de la destination".

La fréquentation des touristes chinois en hausse

"Nous devons attirer davantage les clientèles 'premium' qui veulent découvrir l'Ile-de-France autrement, sortir des sentiers battus parisiens, et qui seront un moteur pour l'économie du tourisme", souligne Valérie Pécresse, citée dans le communiqué. Pour Wells Zheng, vice-président du développement stratégique de Fliggy, "la région possède un potentiel de croissance énorme dans les choix touristiques que feront les Chinois ces prochaines années".

Après un trou d'air consécutif aux attentats de 2015, la fréquentation des touristes chinois a bondi de 19,2% l'an dernier en France, selon les données de l'Insee. Pour 2018, le Quai d'Orsay attend quelque 2,2 millions de visiteurs en provenance de Chine sur l'ensemble de l'Hexagone. Le panier moyen de dépenses (hors transports) est estimé par la Banque de France à 1.647 euros par visiteur chinois et par séjour.

P.L avec AFP