BFM Business

Le titre Club Med profite d'une possible nouvelle offre de Bonomi 

Les offres courent jusqu'au 20 novembre.

Les offres courent jusqu'au 20 novembre. - Franko Lee - AFP

L'homme d'affaires italien devrait, avec le fonds américain KKR, surenchérir à l'offre faite par le chinois Fosun. Il a jusqu'au 13 novembre pour se prononcer. En Bourse, le titre Club Med bondit de 7%.

Aucun ne semble lâcher prise. L'homme d'affaires italien Andrea Bonomi se prépare à surenchérir sur l'offre d'achat portée par le conglomérat chinois Fosun sur le Club Méditerranée, avec le soutien du fonds américain KKR, rapporte le 8 novembre la Lettre de l'Expansion.

A l'ouverture de la Bourse, le titre Club Med bondit de 7%.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) avait donné son feu vert mi-octobre à une nouvelle offre publique d'achat (OPA) du chinois Fosun et de ses alliés pour racheter le Club Méditerranée, à un prix de 22 euros par action.

Le comité d'entreprise s'était prononcé contre l'offre Gaillon II menée par Fosun, à une large majorité. Mais de son côté, le conseil d'administration s'était dit au contraire favorable au projet du conglomérat chinois, à l'unanimité.

Le conseil, qui siégeait sans les administrateurs liés à cette offre, avait "constaté que ce projet, étant le mieux-disant financièrement, combine l'intérêt des actionnaires, de la société par un soutien à sa stratégie et de ses salariés". Les administrateurs comptent tous apporter leurs titres à Gaillon II, selon un communiqué.

Club Med présent dans 26 pays

Cette offre contrait celle portée par l'homme d'affaires italien et ses partenaires, lancée à un prix de 21 euros par action.

Andrea Bonomi a jusqu'au 13 novembre pour répliquer, indique la Lettre de l'Expansion. L'OPA de Fosun et l'offre concurrente de l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi et de ses partenaires courent jusqu'au 20 novembre.

Le Club Méditerranée compte 70 villages dans 26 pays. Le groupe employait 12.900 salariés en équivalent temps plein à la fin de l'exercice 2013 et 23.300 "présents au moins une fois", 58% des emplois dans les villages Club Med étant des contrats saisonniers.

D. L avec AFP