BFM Business

La France reste la première destination touristique au monde

Le Château de Versailles, l'une des principales destinations des touristes étrangers

Le Château de Versailles, l'une des principales destinations des touristes étrangers - -

Selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale du tourisme, la France reste la première destination touristique mondiale. Mais elle peine toujours à rentabiliser cette manne.

Paris et Londres s'écharpent toujours pour le titre de capitale la plus visitée en 2013. Mais en termes de pays, c'est bien la France qui a raflé la mise pour l'Organisation mondiale du commerce (OMT).

Selon son dernier baromètre annuel, l'Hexagone reste la première destination touristique au monde, loin devant ses challengers, les Etats-Unis et l'Espagne. La progression est de 6% en 2013 par rapport à 2012. La France avait reçu 83 millions de visiteurs en 2012, en hausse de 1,8% par rapport à 2011.

En revanche, elle peine toujours à rentabiliser cette manne puisque, selon l'OMT, elle est troisième sur le podium des pays réalisant le plus de recettes grâce au tourisme, derrière les Etats-Unis et l'Espagne. Cela devrait être l'un des thèms des Assises du tourisme organisé par le gouvernement au printemps.

L'Europe attire plus de la moitié des touristes mondiaux

Plus globalement, le nombre de touristes mondiaux a continué d'augmenter en 2013, de 5%, pour passer de 1,035 milliard en 2012 à 1,087 milliard en 2013. L'Europe distance largement les autres continents puisqu'elle capte plus de la moitié de cette masse (52%). Loin derrière, l'Asie Pacifique avec 23%, puis l'Amérique avec 16% de ce trafic mondial.

En pourcentage, la région Asie a davantage progressé que l'Europe en 2013, attirant 6% de touristes mondiaux de plus que l'année précédente contre 5% de plus pour l'Europe. Mais en valeur absolue, c'est encore l'Europe qui vient en tête de la croissance: elle a accueilli 29 millions d'arrivées de touristes supplémentaires par rapport à 2012, contre 14 millions de plus pour l'Asie.

N.G.