BFM Patrimoine

Le Club Med dans le rouge en 2012-2013 dans un marché du tourisme perturbé

BFM Patrimoine

- Le Club Med a perdu 9 millions d'euros en 2012-2013, pénalisé par des coûts de restructuration et un tassement de l'activité - Les réservations d'hiver sont en hausse de 5,4% par rapport à l'année dernière - Les villages haut de gamme accue

- Le Club Med a perdu 9 millions d'euros en 2012-2013, pénalisé par des coûts de restructuration et un tassement de l'activité

- Les réservations d'hiver sont en hausse de 5,4% par rapport à l'année dernière

- Les villages haut de gamme accueillent désormais près de 73% des clients, contre 68% en 2012

Résultats de Club Méditerranée - exercice 2012-2013 :

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Comme souvent ces dernières années, les efforts du Club Méditerranée (CU.FR) pour redresser sa rentabilité se sont heurtés en 2013 à un marché du tourisme perturbé et aux coûts de restructuration liés à la montée en gamme du groupe.

L'opérateur de villages vacances a publié vendredi une perte nette de 9 millions d'euros au titre de son exercice clos fin octobre, contre un bénéfice net de 2 millions d'euros l'année précédente. Cette perte comprend 22 millions d'euros de charges liées à des fermetures de villages et à des mesures de restructuration.

Les litiges en cours qui empêchent jusqu'à présent la conclusion de l'OPA lancée sur le groupe lui ont par ailleurs déjà coûté près de 3 millions d'euros.

L'indicateur de rentabilité opérationnelle privilégiée par le Club Med, son "résultat opérationnel courant villages" a quant à lui reculé de 11%, à 55 millions d'euros, également pénalisé par le tassement de l'activité.

Le chiffre d'affaires a reculé de 3,5% sur la période, à 1,41 milliard d'euros, mais le volume d'activité des villages reste stable à changes constants, a précisé le groupe.

Les revenus fléchissent notamment de 3,7% en Europe et en Afrique, le contexte géopolitique ayant entraîné une baisse des réservations en Egypte et en Tunisie. Les recettes des villages progressent en revanche de plus de 5% en Asie comme sur le continent américain.

Selon Factset, les analystes prévoyaient en moyenne un résultat net positif de 6 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 1,43 milliard d'euros.

Le groupe n'a pas fourni de prévisions financières mais a indiqué que ses réservations d'hiver à la date du 30 novembre s'inscrivaient en hausse de 5,4% sur un an.

Dans le cadre du plan de montée en gamme, les villages haut de gamme représentent désormais 71% des capacités du groupe et ont accueilli près de 73% de ses clients, contre 68,3% l'année précédente, a par ailleurs précisé le Club Med.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"En 2013, la dégradation des marchés touristiques européens s'est confirmée et accentuée sur l'été, notamment en France, sous l'effet d'une double crise touchant l'économie des pays émetteurs et les destinations Egypte et Tunisie. Dans ce contexte, le Club Med a affiché une activité stable et a su préserver sa rentabilité opérationnelle grâce à la résistance de son nouveau modèle économique et à sa présence dans les marchés à croissance rapide", a déclaré le PDG du groupe, Henri Giscard d'Estaing, dans un communiqué.

"C'est pourquoi, tout en renforçant sa position dans les pays matures, le groupe doit accélérer son internationalisation avec une offre encore plus haut de gamme s'appuyant sur de nouvelles ouvertures de villages et de nombreuses innovations", a-t-il ajouté.

LE CONTEXTE:

Le Club Med fait l'objet depuis cet été d'une offre publique d'achat de 17,50 euros par action lancée par ses deux principaux actionnaires, le chinois Fosun (0656.HK) et le fonds d'investissement Ardian (anciennement AXA Private Equity).

L'Autorité des marchés financiers a reporté la clôture de l'offre pour laisser le temps à la justice de se prononcer sur les recours formés par certains actionnaires dans le but de contester l'opération.

La cour d'appel de Paris examinera les recours le 27 février prochain et une décision devrait être rendue dans les quatre à six semaines suivantes, selon les avocats des parties, qui misent sur une clôture de l'OPA en avril au plus tôt.

Validée dans ses modalités par l'Aurorité des marchés financiers et par la Commission européenne, l'OPA est également soutenue par l'ensemble des actionnaires représentés au conseil d'administration et par la direction du groupe. Mais selon l'Association de défense des actionnaires minoritaire et le fonds d'investissement CIAM, l'alliance des deux principaux actionnaires et des dirigeants du groupe de tourisme représenterait une rupture de l'égalité de traitement des actionnaires. Les recours contestent également l'indépendance de l'expert retenu par le conseil d'administration pour se prononcer sur l'offre.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 72; thomas.varela@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE CLUB MEDITERRANEE:

http://www.clubmed-corporate.com/?cat=199

(END) Dow Jones Newswires

December 06, 2013 01:00 ET (06:00 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-