BFM Business

Football: l'équipe de France déçoit ses sponsors

Les sponsors, mais aussi la fédération et le diffuseur, jouent gros lors du match retour face à l'Ukraine.

Les sponsors, mais aussi la fédération et le diffuseur, jouent gros lors du match retour face à l'Ukraine. - -

Les sponsors des Bleus, la Fédération française de football, mais aussi TF1...Tous risqueront gros financièrement, lors du match retour des barrages de la Coupe du monde, mardi 19 septembre, après la défaite de vendredi.

Qui peut encore espérer voir la France se qualifier pour le Mondial 2014 au Brésil après la défaite face à l'Ukraine, vendredi soir ?

Le match retour, mardi 19 novembre, sera en tout cas suivi par les sponsors du Onze tricolore: il semble en effet évident que la visibilité des 12 partenaires des Bleus se trouvera considérablement réduite en cas de non-participation au Mondial.

La Fédération française de football (FFF) jouera également gros dans cette affaire. Un échec sportif impliquerait bien sûr celui de ses dirigeants, mais pas seulement. Financièrement, la facture pourrait être salée. Hormis l’équipementier Nike, tous les contrats de sponsoring s’achèvent en effet au lendemain de la compétition. Le rapport de force lors des négociations de renouvellement, qui se dérouleront après les barrages, en dépendra.

La FFF veut être en position de force pour négocier

Actuellement, la FFF reçoit un chèque d'environ 60 millions d’euros par an de la part de ses partenaires (dont une majorité en provenance de TF1, le diffuseur officiel). Crédit Agricole, par exemple, débourse quatre millions d’euros chaque année.

Une part variable est désormais inscrite dans les contrats de partenariats, ajustée en fonction de la cote d’amour des Bleus, qu’une non-participation ferait irrémédiablement chuter.

TF1, grand perdant en cas d'échec

Autre grand perdant en cas d’échec: TF1. La chaîne privée débourse actuellement 4,1 millions d’euros par match de l’équipe de France, plombant du coup les caisses du groupe. "Le seul soir où TF1 gagne de l’argent avec l’Equipe de France, c’est quand M6 diffuse le match", déclarait il y a peu Nonce Paolini, son PDG.

Les barrages font pourtant figure d’exception. Juste avant le match de mardi soir, le spot de publicité se vendra au prix record de 160.000 euros pour 30 secondes.

En outre, TF1 a acquis les droits de diffusion de la Coupe du monde à prix d’or (environ 130 millions d’euros). Le groupe cherche actuellement à se séparer de certains matchs pour alléger sa facture d’environ 50 millions. Mais il gardera forcément les matchs restants, et l’absence de l’Equipe de France devrait peser très lourd.

Yann Duvert