BFM Business

Airbnb s'ouvre aux "casas particulares" de Cuba

Airbnb veut que Cuba soit son plus gros marché d'Amérique latine.

Airbnb veut que Cuba soit son plus gros marché d'Amérique latine. - Gabriel Bouys - AFP

Le leader de la location d'appartements entre particuliers a identifié sur l'île près d'un millier d'offres. Airbnb va profiter à la fois de la pénurie d'hôtels sur l'île et des difficultés à payer, sur place, avec une carte de crédit.

Airbnb débarque à Cuba. Et le groupe américain considère déjà comme son eldorado en Amérique latine, le pays réputé pour ses "casas particulares", le nom local des chambres, appartements ou maisons que les locaux louent aux touristes. Le potentiel est en effet colossal dans ce pays qui s'ouvre progressivement aux touristes américains.

Cela fait trois mois que les équipes d'Airbnb ont été dépêchées à Cuba. Après avoir fait le tour des propriétaires qui pourraient être intéressés par la mise en avant de leur logement sur leur site, les experts d'Airbnb ont déjà listé un millier d'offres, dont près de la moitié à la Havane, selon l'agence Associated Press.

Alors que les Etats-Unis négocient actuellement avec Cuba en vue de rétablir leurs relations diplomatiques, Airbnb, lui, ne perd pas de temps. "Cuba peut devenir un de nos plus gros marchés en Amérique latine", estime son directeur dans la région. L'île souffre en effet d'un manque de structure hôtelière.

Une solution pour payer par carte de crédit

Autre gros avantage de Cuba pour Airbnb: l'utilisation encore très modeste des cartes de paiement. Historiquement, seuls les grands hôtels acceptent les cartes Visa et Mastercard, la carte American Express, étant bannie en raison de l'embargo. Aujourd'hui, un touriste est donc contraint de payer en espèce le séjour dans une "casa particular". Avec Airbnb, il paiera en ligne à l'avance et c'est le site qui versera la somme qui revient aux familles qui loue leur appartement. Pour un touriste, c'est donc bien plus simple de passer par la plateforme Airbnb. 

En revanche, l'accès à internet, nécessaire pour mettre un appartement en location sur le Airbnb, reste un enjeu majeur. Les tarifs de connexion sont souvent hors de prix. Le gouvernement de La Havane a néanmoins promis de connecter la moitié des foyers cubains d’ici 2020. Et de fournir également à 60% d’entre eux un accès au téléphone portable.

Hélène Cornet