BFM Business

Subprimes: vers un procès de la Société générale aux Etats-Unis

La Société générale pourrait devoir rendre des comptes sur les subprimes qu'elle a vendu à Northern Rock avant la crise du même nom.

La Société générale pourrait devoir rendre des comptes sur les subprimes qu'elle a vendu à Northern Rock avant la crise du même nom. - Eric Piermont - AFP

La plainte de Northern Rock contre la Société générale, à qui elle reproche de lui avoir vendu des produits dérivés pourris en connaissance de cause, a été validée par un tribunal américain. Ce qui ouvre la voie à un procès.

La Société Générale rattrapée par la justice américaine au sujet des subprimes. Un tribunal américain a refusé, selon des documents judiciaires parus le 12 août, de classer une plainte de la banque britannique Northern Rock, qui reproche à la française de lui avoir caché les risques de produits dérivés qu'elle lui avait vendus.

L'affaire remonte à juin 2007. La Société Générale vend à cette époque à la banque britannique Northern Rock un portefeuille de produits complexes adossés à des crédits immobiliers. Ce sont les fameuses subprimes, qui ont donné leur nom à la crise de 2008.

SocGen savait les emprunteurs insolvables

Selon l'établissement britannique, la Française savait pertinemment que certains emprunteurs étaient insolvables. Elle lui réclame 34 millions de dollars de dédommagement. La Société Générale, elle, impute les pertes de Northern Rock à l'effondrement général du marché américain.

Un juge new-yorkais a donné, pour l'instant, raison à l'établissement britannique. Il considère en tous cas que la banque sauvée de la faillite par l'Etat britannique en 2008, dispose d'éléments suffisants pour attaquer la banque française en justice. Ce qui ouvre la voie à un procès. A moins que la Société Générale ne trouve un accord à l'amiable.

Caroline Morisseau