BFM Business

Semaine en dents de scie à la Bourse de Paris

La situation en Ukraine continue d'inquiéter les investisseurs.

La situation en Ukraine continue d'inquiéter les investisseurs. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le CAC 40 a terminé en hausse de 0,74% ce vendredi 28 mars. Inquiétée par la situation en Ukraine, la Bourse de Paris aura eu du mal à se trouver une tendance sur ces 5 jours.

La Bourse de Paris aura vécu une semaine mouvementée. Le CAC 40 a terminé la semaine sur une hausse de 0,74% à 4.411 points, ce vendredi 28 mars.

L'indice parisien avait débuté la semaine sur un net repli, de 1,36%. Les investisseurs étaient inquiets de la situation en Ukraine et des possibles sanctions des Etats-Unis contre la Russie.

Mais dès le lendemain, la Bourse est reparti de l'avant, progressant de 1,59%. Une tendance qu'elle a gardée mercredi, avec une hausse de 0,94%. Mais jeudi, elle a fini en petit repli de 0,14%.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC 40 a progressé de 1,75%.

Pour la semaine à venir, les investisseurs seront attentifs à la BCE. La faiblesse de l'inflation, voire dans certains pays un recul des prix, devrait alimenter la spéculation, présente sur les marchés depuis quelques jours, quant à de nouvelles mesures de la BCE (Banque centrale européenne) qui se réunit jeudi prochain, le 3 avril.

Soupçons de corruption, Alstom trébuche

Du côté des valeurs, Vallourec a signé la plus forte progression sur 5 jours. Le titre a progressé de 6,06%.

En revanche, Alstom a enregistré la baisse la plus importante sur la semaine. Le titre a reculé de 3,75%. Les investisseurs craignent que le spécialiste des infrastructures électriques et ferroviaires se trouve sous la menace de lourdes amendes aux Etats-Unis dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption qui s'étend à plusieurs pays d'Asie.

Diane Lacaze