BFM Business

L'économie russe victime de l'Ukraine

Les représailles occidentales pourraient fragiliser davantage l'économie russe

Les représailles occidentales pourraient fragiliser davantage l'économie russe - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le conflit entre la Russie et l'Ukraine affaiblit Moscou. L'économie russe pourrait se contracter de 1,8% cette année a estimé la Banque mondiale ce 26 mars.

Si dans le conflit qui oppose la Russie à l'Ukraine, Moscou a pris le pas sur Kiev, les Ukrainiens se vengent indirectement. L'économie russe, qui tourne déjà au ralenti, risque, en effet, de passer dans le rouge en 2014.

La Banque mondiale a averti, ce mercredi 26 mars, que l'économie russe risquait de se contracter de 1,8% dès cette année si la crise autour de l'Ukraine s'aggrave.

Des sanctions sévères

Dans son rapport trimestriel, l'institution basée à Washington a pris en compte les conséquences des événements survenus ces dernières semaines en Crimée, récemment rattachée unilatéralement à la Russie, qui ont provoqué la pire crise entre Moscou et l'Occident depuis la fin de la Guerre Froide.

Aussi bien Américains qu'Européens ont déjà décrété des sanctions à l'encontre de Moscou. Si l'impact de ces mesures s'est pour l'heure révélé limité, les Occidentaux ont mis en garde le Kremlin contre des représailles plus sévères, qui pourraient affecter des pans entiers de l'économie russe.

Diane Lacaze avec AFP