BFM Business

Le billet de 500 euros vit-il ses dernières heures?

Supprimer le billet de 500 euros serait un moyen de lutter contre le blanchiement d'argent, estime le gouverneur de la Banque de France.

Supprimer le billet de 500 euros serait un moyen de lutter contre le blanchiement d'argent, estime le gouverneur de la Banque de France. - AFP- Mychele Daniau

"La Banque de France se déclare favorable à la suppression de la plus grosse coupure existante en euros. Un moyen de faire barrage au banditisme et au financement du terrorisme.   "

Le billet violet a du plomb dans l’aile. Il y a une quinzaine de jours, plusieurs sources affirmaient que la Banque centrale européenne préparait sa suppression. Cette fois, c’est la Banque de France qui semble favorable à sa disparition. François Villeroy de Galhau, le gouverneur de l’institut monétaire français souhaite voir cette coupure disparaître de la circulation d’après Les Echos.

"Il s’agit d’un élément de mobilisation pour lutter contre le blanchiment d’argent et contre le financement du terrorisme", a déclaré François Villeroy de Galhau, cité par le quotidien économique. Il ne fait que reprendre l’argument de la Banque centrale européenne, qui estime que ce billet "serait utilisé par le banditisme et le terrorisme". On ignore néanmoins si cet avis est partagé par l’ensemble des membres du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne. Le luxembourgeois Yves Mersch, également membre du directoire, a souligné qu’il n’existe pas de preuve irréfutable du caractère illicite des activités liées à l’utilisation de la coupure.

Plus distribués dès 2018

En Allemagne, où le paiement en espèces est bien plus répandu qu’en France, nombreux sont ceux qui sont contre cette disparition. Carl-Ludwig Thiele, membre du directoire de la banque centrale allemande, considère que la suppression de ce billet n’est pas la solution pour empêcher les activités criminelles.

Selon des "sources bancaires" citées dans une dépêche Reuters publiée le 16 avril, l’impression et la distribution des coupures de 500 euros dans les distributeurs et en agences s’arrêteraient dès 2018. L'échange de ces coupures auprès des banques serait sans limite de temps.

A.R.