BFM Business

La fintech française de crédit conso Younited Credit lève 40 millions

La nouvelle levée de fonds de 40 millions porte à 103 millions d'euros le total des capitaux propres souscrits depuis sa création par Younited Credit.

La nouvelle levée de fonds de 40 millions porte à 103 millions d'euros le total des capitaux propres souscrits depuis sa création par Younited Credit. - Younited

La plateforme de crédit "conso" aux particuliers lève 40 millions d'euros pour accélérer son développement en Europe, en faisant entrer Bpifrance et la Matmut à son capital. L'ex-Prêt d'Union a accordé 500 millions d'euros de crédit à 72.000 ménages depuis sa création et vendra sa technologie en marque blanche.

Anciennement connue sous le nom de Prêt d'Union, la plateforme française de crédit aux particuliers Younited Credit a levé 40 millions d'euros auprès de divers investisseurs, portant le total des capitaux propres levés à 103 millions depuis sa création en 2011.

Ce tour de table a été souscrit par ses actionnaires historiques Eurazeo, Crédit Mutuel Arkéa, AG2R La Mondiale et Weber Investissements, auxquels se sont joints de nouveaux venus tels que Bpifrance ou encore le groupe Matmut.

Déjà présente dans cinq pays en Europe (France, Italie, Espagne, Autriche, Allemagne), la société permet à des investisseurs professionnels (particuliers, mais aussi entreprises, assureurs, fondations, caisses de retraites, etc.) de financer directement les crédits à la consommation des ménages pour des montants allant de 1000 à 40.000 euros. Les crédits de petits montants (1000 à 3000 euros) représentent près de 40% des financements accordés sur la plateforme.

"Les capitaux levés vont permettre à la société de poursuivre son expansion européenne et de renforcer les investissements dans le développement de ses technologies de souscription, de traitement de la donnée et d'analyse crédit", précise la plateforme, qui emploie 190 collaborateurs entre Paris, Rome et Barcelone.

La plateforme a pour objectif de doubler son chiffre d'affaire en 2017. Le seuil du demi-milliard d’euros de crédits accordés et financés depuis son lancement a été franchi au deuxième trimestre 2017, dont plus de 250 millions d’euros financés sur les douze derniers mois.

Des conseillers clients joignables par Messenger ou WhatsApp

Outre son expansion en Europe, la fintech entend investir dans la technologie qui occupe déjà 60 salariés, soit un tiers de son effectif. Elle a à son actif la souscription 100% électronique d’un crédit à distance (y compris depuis un mobile), pour tous ses clients (nouveaux ou existants, ayant un co-emprunteur ou non).

Ses conseillers clients sont déjà accessibles directement via les messageries mobiles Facebook Messenger ou WhatsApp, et l’entreprise renforce ses investissements dans l'intelligence artificielle. L'enjeu consiste à développer des algorithmes capables de cibler rapidement le profil du client pour valider ou non une demande de crédit dans la journée. Elle va développer aussi des outils informatiques pour que des partenaires façonnent leur offre de crédit aux particuliers en utilisant sa technologie en marque blanche.

Frédéric Bergé