BFM Business

Deutsche Bank devrait transférer près d'un millier d'employés à BNP Paribas

Deutsche Bank va supprimer un cinquième de ses effectifs.

Deutsche Bank va supprimer un cinquième de ses effectifs. - Daniel ROLAND / AFP

L'accord pour transférer les activités de courtage primaire de Deutsche Bank à BNP Paribas a été signé. La banque allemande, en grande difficulté, a mis en place un plan de restructuration de 7,4 milliards d'euros pour tailler dans ses effectifs et réduire le poids des actifs à risque.

Deutsche Bank et BNP Paribas ont annoncé, ce lundi, la signature d'un accord "qui vise à assurer la continuité du service aux clients Global Prime Finance et Electronic Equities de Deutsche Bank". Comme annoncé depuis plusieurs semaines, il s'agit de transférer au groupe français les activités de courtage primaire -services de courtage destinés aux grands clients- de l'entreprise allemande. L'opération pourrait concerner jusqu'à 1.000 personnes, a indiqué lundi une porte-parole de la BNP à Reuters.

"Les deux banques continueront de travailler étroitement ensemble afin d'assurer aux clients une transition fluide grâce à la migration de la technologie et des équipes clés de Deutsche Bank vers BNP Paribas" souligne le communiqué qui précise que la transaction demeure soumise à l’approbation des autorités compétentes.

Plan de restructuration massif

"C'est une étape importante pour notre entité Capital Release Unit [structure de défaisance mise en place en juillet] qui témoigne de la qualité de notre offre et de notre technologie" s'est félicité Frank Kuhnke, Chief Operating Officer, de Deutsche Bank. 

Cette opération fait partie des grandes manœuvres engagées par Deutsche Bank, pour assurer sa survie. En grande difficulté, le premier groupe bancaire allemand a dévoilé en juillet un plan de restructuration d'un coût de 7,4 milliards d'euros sur le prochaines années qui devrait entraîner la suppression de 18.000 emplois dans le monde. La banque allemande a notamment annoncé l'arrêt de son activité sur les marchés actions et la réduction de ses opérations dans la banque d'investissement.

Thomas Leroy