BFM Business
Economie

En une nuit, Mark Zuckerberg a potentiellement perdu 24 milliards de dollars

Des escrocs ont créé de faux profils de Mark Zuckerberg pour mener des arnaques

Des escrocs ont créé de faux profils de Mark Zuckerberg pour mener des arnaques - SAUL LOEB / AFP

Le fondateur de Facebook devrait pâtir de la chute du cours de Meta dont il détient 13% des parts. Le géant a annoncé des résultats décevants et a été durement sanctionné dans les échanges d'après-clôture de la Bourse.

Nuages sur Facebook, orage sur Zuckerberg. Après l'annonce de résultats décevants pour Meta, la maison mère du plus grand réseau social de la planète, le cours de Bourse du géant de la Silicon Valley a violemment décroché.

Dans les échanges après Bourse ce mercredi, l'action de Meta s'est effondrée de plus de 20%. De 320 dollars avant la clôture, l'action ne valait plus que 249 dollars dans la nuit.

En quelques heures, la fortune de Mark Zuckerberg qui détient 13% des parts de l'entreprise qu'il a fondée a donc potentiellement fondu d'autant. Celui qui était encore ce mercredi la septième fortune de la planète avec un patrimoine estimé par Bloomberg à 121 milliards de dollars a virtuellement perdu 24 milliards de dollars.

Si le cours de Meta confirme cette dégringolade en séance ce jeudi, la fortune du milliardaire de 37 ans ne serait plus "que" de 97 milliards de dollars. Il sortirait ainsi du top 10 des plus grandes fortunes de la planète, un club dont il fait partie sans discontinuer depuis 2015.

Elon Musk détient le record de chute

Le début d'année était déjà agité pour la tech. La plupart des grandes fortunes du secteur ont perdu des milliards de dollars ces dernières semaines.

Mais pour Mark Zuckerberg, l'ampleur de la chute dépasse les simples soubressauts du marché. Avec une chute qui pourrait atteindre 24 milliards de dollars, la dégringolade se classerait parmi les plus grosses chutes enregistrées. La plus importante à ce jour est celle qu'a connu Elon Musk en novembre. Le patron de Tesla avait perdu 35 milliards en une séance (et même 50 milliards sur deux jours) à la suite de la publication sur Twitter d'un sondage qui avait fait polémique.

Mais pour Zuckerberg, la situation est plus problématique. Au coeur d'un certain nombre de combats règlementaires, menacé de démantèlement comme la plupart des géants du web, Facebook est aussi de plus en plus concurrencé par les plateformes TikTok et Youtube auprès des jeunes.

Facebook a même pour la première fois perdu des utilisateurs actifs sur le réseau social historique lors du dernier trimestre. La société tente un virage stratégique avec Meta en pariant sur le metaverse, soit un internet plus immersif en réalité virtuelle. Une innovation qui laisse certains observateurs sceptiques et qui ne devrait pas voir le jour avant plusieurs années.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco