BFM Business

Touraine: "les retraités vont devoir participer au rééquilibrage" des retraites

Marisol Touraine était l'invitée de BFMTV-RMC, mardi 4 juin.

Marisol Touraine était l'invitée de BFMTV-RMC, mardi 4 juin. - -

La ministre des Affaires sociales et de la Santé était l'invitée de BFMTV-RMC, mardi 4 juin. Elle a notamment défendu la réduction du quotient familial, mais a aussi livré une indication concernant la future réforme des retraites.

C'est l'un des premiers chantiers d'ampleur pour Marisol Touraine. Avant la grande conférence sociale du mois de juin, où il sera notamment question des retraites, la ministre des Affaires sociales et de la Santé fait face aux critiques qui accompagnent le choix du gouvernement de réduire le quotient familial.

Invitée de BFMTV-RMC, mardi 4 juin, la ministre a d'abord livré une indication sur la prochaine réforme des retraites, qui s'annonce explosive sur le plan social. "Les retraités vont devoir participer au rééquilibrage de la politique des retraites", a-t-elle ainsi affirmé, confirmant que tout le monde serait mis à contribution.

"Les familles vont garder leurs allocations familiales"

En ce qui concerne les allocations familiales, Marisol Touraine a ensuite défendu une "politique responsable" qui permet de conserver une certaine "justice sociale", et "adaptée à la société actuelle".

Selon elle, le gouvernement a "écouté" les professionnels du secteur, puisque "cette solution avait les faveurs du milieu des allocations familiales".

Défendant l'idée que "les efforts, ce n'est pas pour tous sauf soi-même", Marisol Touraine a ensuite assuré que les familles françaises allaient "garder leurs allocations familiales", en contrepartie d'une "diminution des aides fiscales".

"Il y avait deux options", a expliqué la ministre: la "modulation des allocations familiales", et la baisse du quotient familiale, donc.

Selon elle, une famille avec des revenus de 5.800 euros par mois aurait "perdu 30 euros" d'allocation mensuelle, si la première solution avait été choisie. Avec la seconde, "une famille avec 6.000 euros de revenus paiera 20 euros d'impôt en plus par mois."

>> A LIRE AUSSI - Comment fonctionne le quotient familial?

Y. D.