BFM Business

Retraites: les Français partent en moyenne à 62,1 ans

847.484 salariés sont partis à la retraite en 2013.

847.484 salariés sont partis à la retraite en 2013. - -

En 2013, l'âge de départ à la retraite a très légèrement baissé par rapport à l'année précédente où il était de 62,2 ans, selon les chiffres de la Cnav publiés ce vendredi 14 février.

L'âge moyen de départ à la retraite a un petit peu baissé en 2013. Il est revenu à 62,1 ans contre 62,2 en 2012, selon les données publiées ce vendredi 14 février par la Cnav (Caisse nationale d'assurance-vieillesse).

847.484 salariés affiliés au régime général du secteur privé sont partis en retraite l'an passé, soit 13,3% de plus qu'en 2012. Les seules retraites anticipées longue carrière ont représenté 147.208 personnes, contre 86.975 un an plus tôt.

La réforme de 2010 fixait l'âge de départ à 62 ans

L'assouplissement des conditions de départ anticipé pour les carrières longues décidé par le gouvernement a eu pour conséquence d'interrompre la hausse constatée depuis la réforme de 2010. L'âge moyen se situait à 61,9 ans en 2011, première année d'application de la réforme votée sous Nicolas Sarkozy, et 61,4 ans en 2010.

Depuis le 1er novembre 2012, les salariés ayant commencé leur carrière à 18 ou 19 ans peuvent partir à la retraite avant l'âge légal, conformément à une promesse de François Hollande. Seuls ceux ayant commencé avant 18 ans pouvaient partir plus tôt auparavant. Le gouvernement avait prévu que 110.000 personnes profiteraient du nouveau dispositif en 2013.

La réforme de 2010 avait relevé à 62 ans l'âge légal de départ à la retraite. Dès son arrivée au pouvoir à l'été 2012, le gouvernement de François Hollande a assoupli par décret les conditions dans lesquelles les salariés ayant commencé à travailler jeunes peuvent faire valoir leurs droits à taux plein dès 60 ans.

Nouvelles règles depuis le 1er janvier

Depuis le 1er janvier, les règles ont à nouveau changé. Cette réforme votée fin 2013 est censée combler le déficit de 20 milliards d'euros des régimes à l'horizon 2020.

Elle prévoit en particulier un allongement de la durée de cotisation, à partir de 2020. Dès cette date, il sera demandé aux assurés de cotiser un trimestre de plus par an. La durée de cotisation passera ainsi de 41,5 ans à 43 ans en 2035.

Par ailleurs, un compte pénibilité a été créé et la revalorisation des pensions sera désormais fixée au 1er octobre, contre le 1er avril actuellement.

D. L. avec Reuters