BFM Business

Retraites: le gouvernement s'attaque au compte pénibilité

La fixation des seuils de pénibilité sera au coeur des discussions.

La fixation des seuils de pénibilité sera au coeur des discussions. - -

Un comité de pilotage se réunit, mardi 7 janvier, afin de déterminer les modalités du compte pénibilité dans le cadre de la réforme des retraites. Mais le chantier s'annonce ardu, notamment sur la fixation des seuils et le financement.

La colère du Medef n’y aura rien changé: si le Conseil constitutionnel valide la réforme des retraites, la prise en compte de la pénibilité sera bel et bien effective. Le chantier s’annonce complexe, car tout reposera sur une question : à partir de quels critères considère-t-on le travail comme pénible? C’est pour tenter de trouver un début de réponse que le gouvernement réunit, ce mardi 7 janvier, un comité de pilotage consacré au fameux "compte de prévention de la pénibilité". 

Le tout sera donc de fixer des seuils, desquels dépendra le nombre de salariés concernés, et donc le coût du dispositif. Actuellement, celui-ci est estimé par le gouvernement à 500 millions d’euros annuels en 2020, et deux milliards par an à l’horizon 2030.

Deux cotisations pour les entreprises

Un coût exclusivement supporté par les entreprises, via deux cotisations. L’une, mineure, au nom de la solidarité entre les secteurs d’activité. L’autre, plus importante, qui impactera les salaires des travailleurs concernés par la pénibilité. Une initiative destinée à limiter leur nombre.

Les conflits devraient ainsi être légion. Car le calendrier place le gouvernement dans une position délicate : au moment où la baisse des charges pour les entreprises est clairement évoquée par l’exécutif, alourdir la facture pour les entreprises pourrait alimenter la crise de confiance que celles-ci dénoncent depuis plusieurs mois.

De l’autre côté, les syndicats ont d’ores et déjà prévenu qu’ils se montreraient vigilants quant aux facteurs retenus pour la fixation des seuils. La mise en place du compte pénibilité est fixée au 1er janvier 2015.

Yann Duvert