BFM Business

Réformes des retraites: quelles pistes auraient la préférence du gouvernement?

Marisol Touraine a mis en avant "les efforts collectifs" que la réforme des retraites réclamera.

Marisol Touraine a mis en avant "les efforts collectifs" que la réforme des retraites réclamera. - -

Alors que le rapport Moreau contenant de nombreuses pistes de réformes sera remis le 14 juin à Jean-Marc Ayrault, Marisol Touraine a donné quelques indications sur les possibles mesures retenues par l'exécutif. Certains sujets comme les régimes spéciaux semblent toutefois restés tabous.

Le gouvernement semble préparer les esprits à une réforme d'ampleur. Vendredi 14 juin, le rapport supervisé par l'ancienne présidente du Comité d'orientation des retraites (COR), Yannick Moreau, sera rendu au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Ce document contient plusieurs hypothèses explosives dans lesquelles l'exécutif piochera ses idées en vue de la réforme des retraites. Car le calendrier s'accélérera ensuite: les 20 et 21 juin, François Hollande lancera sa deuxième conférence avec les syndicats et le patronat pour donner le coup d'envoi de la concertation sociale sur le sujet. Le projet de loi doit ensuite être présenté, en septembre, en conseil des ministres.

Les pistes suggérées par ce rapport sont quasi-exhaustives. Mais l'exécutif, notamment Marisol Touraine dans une interview au Parisien ce dimanche 9 juin, ont donné quelques indications sur les choix qui pourraient être conduits.

> Une réforme qui concernera tous les Français

Selon les informations qui ont fuité dans la presse, le rapport Moreau mettrait tout le monde à contribution: retraités et actifs, salariés du privé comme du public, employés et employeurs, etc.. Tout le monde serait touché par cette réforme.

Marisol Touraine, la ministre de la Santé, l'a indirectement confirmé, ce dimanche 9 juin. "Disons-le clairement: pour sauver le système des retraites, des efforts seront nécessaires et chacun devra y participer", a-t-elle déclaré.

> Vers un allongement de la durée de travail

Lors de sa conférence de presse, le 16 mai dernier, François Hollande avait déjà prévenu qu'il faudrait "travailler un peu plus longtemps". "Quand on vit plus longtemps, on peut travailler plus longtemps. C'est une mesure plus juste que d'autres", a encore confirmé, ce dimanche Marisol Touraine.

Selon des informations rapportées par les syndicats, le rapport Moreau prévoirait d'allonger la durée de cotisation à taux plein jusqu'à 44 ans. Cette hypothèse serait donc préférée à un report de l'âge légal de départ à la retraite.

> Quel sort sera réservé aux fonctionnaires?

C'est l'une des "bombes" du rapport Moreau. Le document préconise de réformer le mode de calcul des pensions des fonctionnaires, en ne l'indexant plus sur les six dernier mois d'activité, mais sur les dix dernières années.

Marisol Touraine n'a pas donné d'indication claire en ce sens. "Les fonctionnaires ne sont pas des privilégiés. Il faut faire tomber les idées reçues: les fonctionnaires cotisent le même nombre d'années que dans le privé. De même, la moyenne des retraites versées dans le public est équivalente à celle du privé", a-t-elle insisté.

Néanmoins, elle a dans le même temps insisté sur la nécessité d'engager "un effort collectif", ce qui laisse à penser que les fonctionnaires seraient également mis à contribution. La CGT a déjà prévenu que toucher à la retraite des fonctionnaires serait "un casus belli irrémédiable".

> La pénibilité sera prise en compte

François Hollande a assuré que le second principe qui guidera la réforme, sera celui de la "justice". La réforme devra ainsi tenir compte "de la pénibilité et en réduisant les inégalités". Sur ce dernier point, le rapport Moreau considèrerait deux situations comme "pénibles": le travail de nuit et l'exposition à des substances cancérigènes.

> Quid des recommandations de Bruxelles?

Dans ses "recommandations" adressées à la France, le 29 mai dernier, la Commission européenne demandait à la France d'engager la réforme des retraites dès cette année. Elle formulait des pistes nombreuses (adapter l'âge légal et l'âge du départ à taux plein etc…).

Deux recommandations se démarquaient: se pencher sur les régimes spéciaux (régimes qui concernent les employés d'EDF, de la Ratp, EDF…) et ne pas augmenter les contributions des employeurs.

Sur le premier point, le fuites sur le rapport Moreau n'ont pas révélé la moindre mesure concernant ces régimes spéciaux. Le silence radio n'est donc pas à exclure.

Quant au deuxième, là encore le propos de Marisol Touraine sur "l'effort collectif" semble indiquer que Paris ne donnera pas raison à Bruxelles. Et le rapport Moreau prévoirait d'augmenter de 0,3% la cotisation patronale déplafonnée, qui passerait, du coup, de 1,6% à 1,9%.

> La retraite par capitalisation écartée

Une retraite par capitalisation a été écartée par Marisol Touraine. C’est-à-dire qu'elle ne favoriserait pas les pensions financées par chaque individu à travers leur épargne. Pour elle, il s'agit de "l'injustice par excellence".

A LIRE AUSSI:

>> Notre dossier "Menace sur les retraites"

Julien Marion