BFM Business

Le Paon (CGT): "une sortie de crise possible dès ce week-end" à la SNCF

Le patron de la CGT s'exprime enfin sur le conflit à la SNCF

Le patron de la CGT s'exprime enfin sur le conflit à la SNCF - -

Silencieux depuis le début de la grève à la SNCF, le patron de la CGT appelle le gouvernement a ouvrir de vrais négociations ce samedi. Il conteste aussi des divergences au sein de la CGT.

Alors que Laurent Berger, le leader de la CFDT, estimait, hier sur BFMTV, que la grève à la SNCF était "inutile", son homologue de la CGT n'est ps du tout sur la même longueur d'onde.

Dans une interview au Parisien/Aujourd'hui en France de ce 14 juin, Thierry Le Paon réclame à l'exécutif d'ouvrir "de vraies négociations" dans le conflit à la SNCF, estimant qu'on peut "trouver une sortie de crise ce week-end". Pour ce faire, il a écrit à François Hollande vendredi.

Thierry Le Paon précise toutefois que "la CGT n'a jamais demandé le report ni le retrait du projet de loi" sur la réforme ferroviaire. "On a simplement expliqué que s'il fallait plus de temps au gouvernement, il pouvait reporter de plusieurs jours les discussions" prévues à partir de mardi à l'Assemblée nationale. Il ajoute: "on n'est pas contre une loi( sur le ferroviaire ndlr), mais contre son contenu."

Tensions au sein de la CGT?

Le patron de la CGT dément aussi l'existence de divergences entre sa confédération et les cheminots cégétistes. " Il se dit que je ne serais pas sur la même position (que la fédération des cheminots ndlr). C'est totalment faux. Il n'y a aucune différence, pas même un cheveu, entre Gilbert Garrel (patron de ladite fédération ndlr) et moi. Les rencontres avec le Premier ministre, les services de l'Elysée et François Hollande, bous les avons fait ensemble", affirme-t-il.

P.C