BFM Business

Laurent Berger (CFDT): "je demande une réunion d'urgence au patronat cette semaine"

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, étit l'invité de BFMTV ce 11 février

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, étit l'invité de BFMTV ce 11 février - -

Le secrétaire général de la CFDT était l'invité de BFMTV et RMC ce 11 février. Il a réclamé au Medef une concertation rapide afin de parler des contreparties au pacte de responsabilité.

Laurent Berger réclame d'urgence, c'est à dire cette semaine, une réunion avec le patronat pour évoquer les contreparties au
pacte de responsabilité de François Hollande.

Invité de BFMTV et RMC ce 11 février, le patron de la CFDT a justifié cette demande puisque Jean-Marc Ayrault veut que les partenaires sociaux lui présente des propositions fin février. Sur le fond, Laurent Berger a rappelé qu'il n'était "pas pour des contreparties chiffrées, ce n'est pas réaliste", a-t-il dit.

Pas de manifestations

Concernant l'appel à la mobilisation des salariés dans la rue comme le souhaitent FO et la CGT de Thierry Lepaon, Laurent Berger s'est déclaré hostile à une telle initiative. "Nous, on essaie de trouver des résultats dans les entreprises". Il a ainsi parlé de l'accord de compétitivité signé par la CFDT aux chantiers STX de Saint Nazaire.

Nombre de fonctionnaires

Sur les 50 milliards d'euros d'économies budgétaires, le patron de la CFDT s'est déclaré opposé au gel des avancements des fonctionnaires comme à la remise en cause des services publics. "On peut faire mieux sans dépenser plus", a-t-il lancé sans donner cependant de précisions.

Il a seulement concédé qu'il n'était pas forcement hostile à une baisse du nombre de fonctionnaires. "Tout dépend des secteurs".

P.C