BFM Business

Hollande: inverser la courbe du chômage "sera dur" mais reste l'objectif

François Hollande a reconnu qu'il est difficile d'inverser la courbe du chômage, mais reste confiant.

François Hollande a reconnu qu'il est difficile d'inverser la courbe du chômage, mais reste confiant. - -

Le président français a affirmé, ce vendredi 26 juillet, que le retournement de la courbe du chômage à la fin de l'année était "plus que jamais" son objectif. Mais il a reconnu qu'il serait "dur" à tenir.

Inverser la courbe du chômage d'ici à la fin 2013 est toujours l'objectif de l'exécutif. En déplacement à Arles, François Hollande l'a encore affirmé, ce vendredi 26 juillet. Mais le président de la République a jugé que cet objectif "sera encore dur".

Mercredi, les chiffres du chômage on fait état de 14.900 nouvelles inscriptions en catégorie A (personne sans aucune activité) au mois de juin. Un rythme qui s'estompe quelque peu puisque sur les quatre premiers mois de l'année, la moyenne était de 35.000 nouvelles inscriptions.

"J'avais dit que le retournement se ferait à la fin de l'année et que ce serait encore dur", a répondu François Hollande, interrogé sur ces derniers chiffres. Il note d'ailleurs que ces données montrent "un ralentissement".

"Un ralentissement" de la progression du chômage

"Mais, ce qui compte pour les Français, c'est leur propre emploi", a poursuivi le président. Il a insisté sur le fait que son objectif de retournement de la courbe du chômage à la fin de l'année était "bien sûr" toujours de mise "plus que jamais".

"Je tiens le même discours parce que je tiens la même politique et qu'il y aura le résultat attendu", a ajouté le président de la République. "Mais, a-t-il dit, ne demandons pas que le résultat arrive avant qu'il n'ait été provoqué par la politique mise en place".

Toutefois, nombreux sont les économistes, à estimer que le chômage va continuer d'augmenter. L'OCDE, par exemple, table ainsi sur un taux qui s'élèvera à 11,2% en 2014. Le FMI est sur le même chiffre.

Julien Marion